Accueil » Régions » DIANA – Vers la mise à jour du plan de contingence régional
Régions

DIANA – Vers la mise à jour du plan de contingence régional

Lors de l'atelier de mise en jour du PCR.

Une meilleure préparation pour la saison cyclonique est prévue par le BNGRC. Ceci se fera à travers une simulation pour mieux coordonner les rôles des comités au niveau de la région.

Comme chaque année, le BNGRC ou Bureau national de gestion des risques et des catastrophes organise la planification de la réponse en vue d’une meilleure préparation à la saison cyclonique 2022-2023. Il s’agit exactement de la mise à jour du Plan de contingence régional, étant un outil opérationnel qui permet d’anticiper dans la mobilisation des ressources humaines et matérielles, et mettre en place des réponses adéquates et rapides aux catastrophiques en temps réel. Ce, afin de réduire les dégâts causés par les phénomènes naturels. Pour une raison purement technique, la dernière révision de ce plan de contingence aux cyclones et inondations date de 2020, a-t-on appris.

C’est pourquoi, une réunion regroupant les acteurs du secteur issus de différents districts de la région Diana, conduits par le préfet Lucien Mananjara, se tient actuellement au Centre polyvalent Botovasoa Antsiranana et durera quatre jours . Cette fois, la préparation s’est scindée en deux parties. Tout a débuté, hier, par une série de présentations suivie de l’identification des scenarios relatifs aux aléas qui surviennent souvent, notamment les cyclones, les inondations. Il faut noter au passage que chaque année la région Diana est particulièrement exposée aux cyclones intenses qui se forment dans l’océan Indien et dans le Canal de Mozambique, causant beaucoup de dégâts.

Partenariat

Puis, cet atelier de partage est suivi de la préparation de l’exercice de simulation et de la conduite de l’exercice prévue pour le dimanche 27 novembre en simultanée avec celui du national . Pour cette année, l’appui conjoint de Helvetas Madagascar et de l’Humanité Inclusion Madagascar , à travers le projet Vonona , permet d’organiser cet exercice de simulation et de mieux coordonner les rôles des comités au niveau de la région et des districts à travers la mise à jour des éléments clés du plan de contingence régional. « L’actualisation de l’outil de planification a pour objet de permettre aux acteurs de se préparer en amont de la survenue d’une catastrophe.

La démarche permet notamment d’améliorer les mécanismes de la coordination et les actions de veille, de préparation, d’alerte et de réponse au sein de chaque comité de gestion de risques et de catastrophes dans la région Diana » a expliqué le lieutenant-colonel Yorick Lucas Rambatoson, chef logistique du BNGRC national, tout en affirmant que ce plan de contingence est la base de toutes démarches. On sait lors de cette première partie de l’atelier que selon l’évolution des conditions atmosphériques et océaniques, la saison cyclonique 2022-2023 sera proche ou inférieure à la moyenne climatologique. L’activité cyclonique attendue devrait se concentrer pendant la deuxième moitié de la saison (janvier à avril) . On pourrait s’attendre à des systèmes provenant tout aussi bien de l’océan Indien que du Canal de Mozambique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter