Accueil » Politique » Professeure Charlotte Faty Ndiaye -« Je pars avec beaucoup de satisfaction »
Politique

Professeure Charlotte Faty Ndiaye -« Je pars avec beaucoup de satisfaction »

Charlotte  Faty  Ndiaye  lors  de  l’audience  avec le  président  de  la  République  hier  à  Iavoloha.

De la satisfaction. C’est le sentiment affirmé par la professeure Charlotte Faty Ndiaye, représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au moment où elle termine son mandat à Madagascar.

Sur le départ, le visage de l’OMS dans la Grande île a effectué une visite d’adieu à Andry Rajoelina, président de la République, au palais d’État d’Iavoloha, hier. À l’issue de la rencontre, la professeure Faty Ndiaye a affirmé son satisfécit quant aux avancées en matière de santé publique dans le pays. «Je quitte ce pays avec beaucoup de satisfaction puisque la santé est une priorité pour le chef de l’État et j’espère que cela va continuer à se développer dans le sens du renforcement du système de santé», déclare-t-elle.

Un exemple récent mis en avant par la représentante résidente de l’OMS, qui serait un de ses motifs de satisfaction, est la mise en place du fonds d’urgence sanitaire.

Escarmouches

Un projet lancé officiellement par le locataire d’Iavoloha, le 15 octobre, dans l’optique de garantir la gratuité des premiers soins dans les services d’urgence de tous les hôpitaux publics. Le mandat de la professeure Faty Ndiaye à Madagascar a été marqué par la lutte contre la pandémie de la covid-19. Une période durant laquelle il y a eu des escarmouches entre l’OMS et l’État malgache.

Les doutes émis par la directrice du bureau Afrique de l’OMS concernant le Covid Organics (CVO ) avaient froissé les autorités malgaches, notamment le président de la République. En tant que représentante à Madagascar, la professeure Faty Ndiaye a été entre le marteau et l’enclume. Une fois l’orage passée, toutefois, la coopération entre l’OMS et Madagascar s’en est vraisemblablement sortie renforcée. Ce qui pourrait expliquer le satisfécit affirmé hier au palais d’État d’Iavoloha. La professeure Faty Ndiaye part donc sur une note positive.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter