Accueil » Faits divers » Ankazobe – Deux accidents font vingt-sept blessés
Faits divers

Ankazobe – Deux accidents font vingt-sept blessés

Le  taxi-brousse  de  Mahajanga  s’est  couché  sur  le  flanc à  Ambatomahamanina.

La gendarmerie d’Ankazobe a constaté deux sorties de route de taxis-brousse, dimanche matin. Aucun mort, mais vingt-sept blessés ont été enregistrés.

En l’espace de quatre heures seulement, deux accidents corporels ont eu lieu dans le district d’Ankazobe, sur la route nationale (RN4), dimanche. Au total, vingt-sept passagers ont été gravement blessés. La gendarmerie déplore également d’importants dégâts matériels.

La première sortie de route s’est passée à 5h du matin, au niveau de Manga­rivotra Morafeno. Une Mercedes Sprinter, un taxi-brousse de zone nationale venant d’Ambanja vers la capitale, a raté un virage pentu. Il est entré dans le décor et a percuté contre un talus. Il s’est finalement renversé sur le bas-côté droit. Treize de ses occupants s’en sont sortis avec des blessures. Le véhicule couvert par un contrat d’assurance a subi des dommages.

Défaillance des freins

Les victimes ont déjà reçu les soins adéquats après leur évacuation vers l’hôpital d’Ankazobe. Le chauffeur a été soumis à un interrogatoire à la gendarmerie. À 9h, mais cette fois à la hauteur d’Ambatomaha­manina Ambohitra Afovo­any, un taxi-brousse de Maha­janga en direction de la capitale a quitté la chaussée. Le drame s’est aussi produit dans un tournant fortement incliné. La défail­lance des freins en a été à l’origine, d’après le constat des gendarmes. Le véhicule s’est retrouvé sur le flanc droit.

Parmi les voyageurs, quatorze ont été blessés dont la majorité ont déjà pu regagner leur foyer après leurs soins. Aucune perte en vie humaine n’est signalée. Les dégâts matériels ont été jugés très lourds.

La gendarmerie, la direction générale de la sécurité routière e t l’agence des transports terrestres continuent de sensibiliser les usagers des routes nationales, surtout les chauffeurs de taxis-brousse. Suite à une série d’accidents meurtriers sur la RN7 et la RN44, des mesures et sanctions infligées aux conducteurs et à leur coopérative ont été annoncées la semaine passée. Pour le moment, la délivrance d’autorisation spéciale reste suspendue.

Outre la sensibilisation, un contrôle technique est également effectué sur les axes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter