Accueil » A la une » Tourisme – Le marché national bradé en ligne
A la une Economie

Tourisme – Le marché national bradé en ligne

une  communication  intensive  de  ces  offres  promo­tionnelles  et  de  la  plateforme est  prévue.

Le secteur recommence à vivre progressivement. La promotion de la destination Madagascar pour les Malgaches devient un impératif.

Remise à niveau. Le concept de tourisme national était sur toutes les lèvres dès lors que les vols internationaux étaient suspendus en début de confinement. Dans une optique de relance de l’économie du tourisme à Madagascar, le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie (MTTM) avec la coordination opérationnelle de l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) entendent initier le développement du tourisme national à Madagascar à travers la création d’un site web dédié aux offres promotionnelles.

Présenté en fin de semaine à la gare routière Maki, le site web www.bons-plans-tourisme-madagascar.com ambitionne de monter une plateforme pour rassembler les offres à bas prix disponibles sur tout le territoire national. L’idée étant d’améliorer l’attrait des activités et sites habituellement prisés par les visiteurs internationaux, pour les touristes nationaux.

« Pour ce faire, les opérateurs sont invités à développer des offres promotionnelles sur une période déterminée. L’offre doit porter sur l’octroi d’une remise sur la totalité ou sur une partie de leurs capacités ou de leurs services, et sur la base du tarif public le moins cher » explique Yves Maurice Rakotoniaina, directeur général du tourisme au sein du MTTM.

Revalorisation

Ainsi cette plateforme regroupe une base de donnée exhaustive d’établissements d’hébergement et de restauration, d’entreprises de voyages et de prestations touristiques, de guides touristiques, de transporteurs sur les lignes nationales et régionales ou encore de parcs que ce soit nationaux ou régionaux.

« Nous disposons de ressources importantes, des atouts non négligeables. Il s’agit dorénavant de revaloriser le tourisme national dans la mesure où ce dernier représente l’alternative la plus avantageuse pour atténuer les impacts de la saisonnalité subis par le secteur lorsque la santé et la rentabilité de l’industrie touristique dépendent le plus souvent de l’affluence apportée par la venue des touristes étrangers » suggère Jimmy Joharison, directeur de a communication à l’ONTM.

Avant l’avènement du covid19, la mauvaise répartition de ce marché national était pointée du doigt par les offices régionaux à l’image de la région SAVA par exemple qui ne recense que trois mille touristes à l’année alors que de l’autre côté l’Isalo Ihorombe en compte environ trente mille, tout en ambitionnant d’améliorer leurs performances. Tout ce petit monde touristique est à présent sur le même pied d’égalité.

« Les activités peuvent redémarrer grâce à ces mesures d’ouverture des nationales ainsi que ces initiatives d’offres promotionnelles. Cependant Isalo Ihorombe a toujours eu pour vocation d’attirer une clientèle étrangère. Les nationaux préférant généralement le tourisme balnéaire de masse à l’instar des vacances dans le Boeny ou encore dans la région Atsinanana. Charge pour nous de nous adapter à ce nouveau contexte en incitant les touristes nationaux à venir dans notre région avec des arguments qui nous seront propres » s’enthousiasme Manitra Ratolojanahary, directeur exécutif de l’office du tourisme Isalo Ihorombe.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi