Accueil » Social » Médiateur de la république – Les litiges fonciers en tête des doléances
Social

Médiateur de la république – Les litiges fonciers en tête des doléances

Des chefs d'institutions ont assisté à la présentation du rapport d'activité de la Médiature de la République.

Des failles au niveau du service public des domaines émergent du rapport d’activité de la Médiature de la République, pour l’année 2019. Les litiges fonciers occupent les premiers rangs des problèmes qui touchent les citoyens. L’année dernière, 25% des doléances recensées par cet organe d’écoute et d’orientation concernent des affaires foncières.

Les cas enregistrés proviennent des fonctionnaires. La majorité des sollicitations correspondent à des demandes de renseignements et des revendications. Les lacunes au sein du service des domaines placent ainsi le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’habitat et des travaux publics en tête des administrations visées par les doléances en 2019. « Dans la plupart des cas, la possession de double titre sur une propriété provoque toujours des conflits. La suspicion de corruption prolifère dans les litiges fonciers. Parfois, il y a des falsifications de dossiers. » note le médiateur de la République, Monique Andreas Esoavelomandroso.

Les doléances sur les pensions de retraite constituent les 19,14% des dossiers après les problèmes fonciers. Les difficultés d’exécution des décisions de justice sont également soulevées dans le rapport d’activité de la Médiature de la République avec un taux de 15% des réclamations des fonctionnaires.

La Médiature reçoit les réclamations émanant des fonctionnaires et les oriente vers les instances habilitées à traiter leurs problèmes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi