Accueil » Politique » Elysée – Rencontre cruciale entre Rajoelina et Macron
Politique

Elysée – Rencontre cruciale entre Rajoelina et Macron

Les  deux  présidents  se  sont  rencontrés  à  l’Elysée le  29  mai  2019.

Un rendez-vous attendu. Le site de l’Elysée officialise le bruit qui a circulé depuis quelques jours. Il y aura bel et bien une rencontre entre Andry Rajoelina, président de la République, et son homologue français, Emma­nuel Macron.

Selon l’agenda du président français, l’entretien entre les deux Chefs d’État se tiendra à partir de 15 heures 30, demain. Il s’agira de la troisième rencontre bilatérale entre les deux Présidents depuis mai 2019, au palais de l’Elysée et octobre 2019, à Lyon, en marge de la conférence pour la reconstitution des ressources du Fonds mondial contre les maladies infectieuses.

Cet entretien entre Andry Rajoelina e t Emmanuel Macron sera suivi de près par l’opinion publique à Madagas­car. Dès que le bruit sur une éventuelle rencontre entre les deux Présidents a circulé, tous ont eu en tête le dossier épineux des îles éparses. Depuis l’ouverture des négociations entre les deux pays, ce sujet conditionne, en effet, la température de leurs relations bilatérales.

Depuis la réunion de la commission mixte sur les îles éparses au palais d’Andafiava­ratra, en novembre 2019, le dossier n’a visiblement pas évolué. Les deux parties se sont juste accordées sur «l’existence d’un désaccord». Depuis, les négociations sont restées au point mort. La crise sanitaire causée par la pandémie du coronavirus y est pour quelque chose, certainement, seulement, il est clair que pour les deux parties, le sujet est délicat.

Détendre l’atmosphère

Madagascar réclame la restitution de ses terres. Une revendication «légitime», pour faire valoir sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire et «pour parachever la décolonisation».

En face, la France table sur la cogestion, au nom de la conservation de la biodiversité endémique des îles éparses. Il y a, aussi, le courant de droite, notamment, d’extrême droite français qui refuse toute idée de rétrocession des îles malgaches. A cela s’ajoutent les enjeux économiques et politiques. Alors que les négociations au sein de la commission mixte semblent patiner, Emmanuel Macron a avancé ses pions sur le dossier.

Mettant en avant sa politique écologique, le président français a signé un décret faisant des Glorieuses, qui fait partie des îles éparses, une réserve naturelle nationale. Une décision qui a amené l’État malgache a réagir de façon virulente. Djacoba Tehindrazanarivelo, ancien ministre des Affaires étrangères n’y est pas allé de main morte. Madagascar estime que la France n’a pas respecté ce qui a été convenu durant la réunion d’Andafiavaratra et a agi de façon unilatérale.

La rencontre entre Andry Rajoelina e t Emmanuel Macron, demain, devrait être l’occasion de faire le point sur ce dossier délicat. Cet entretien se tiendra, par ailleurs, dans une période où les relations entre Madagascar et la France traversent une zone de turbulence.

Outre la question des îles éparses, en effet, l’épisode de la tentative d’assassinat du président Rajoelina a alourdi l’ambiance diplomatique entre la Grande île et l’Hexagone. Le rendez-vous de demain sera une occasion de mettre les choses au clair et de détendre l’atmosphère diplomatique. Après deux jours d’échange avec le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), il est certain que les sujets économiques, notamment, les coopérations bilatérales et la relance post-crise sanitaire seront, également, au menu du face-à-face.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter