Economie

Barrage de Farahantsana : Les travaux prévus s’achever d’ici quelques mois

La Politique Générale de l’État priorise la résolution de la crise énergétique. Le barrage hydroélectrique à Farahantsana fait partie de la solution pérenne.

La centrale hydroélectrique à Farahantsana est prête à alimenter les besoins du Réseau Interconnecté d’Antananarivo (RIA) vers le premier semestre de 2020. Selon le ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures, Vonjy Andriamanga, en marge d’une descente sur le chantier, la construction d’un barrage à Mahitsy avance à grands pas. Un des projets lancés en 2017, l’achèvement de ce chantier a été initialement prévu vers le deuxième semestre de l’année prochaine mais une nette progression a été observée sur terrain du fait que tous les techniciens sont à pied d’œuvre pour assurer le fonctionnement du barrage. Ce barrage hydroélectrique a été conçu pour résoudre la crise énergétique. L’exploitation des potentiels déjà existants à travers le renforcement du partenariat public privé a favorisé la réalisation du projet.

Techniquement, la centrale hydroélectrique de Farahantsana vise l’hybridation des besoins de la Jirama en terme de production énergétique. Bien que la compagnie nationale, d’eau et d’électricité soit actuellement, à la recherche d’un meilleur choix dans le plan de son redressement, la transition vers l’énergie renouvelable constitue une solution adoptée pour réduire les charges.

Vente à perte

Depuis, la Jirama a effectué une vente à perte à cause de la hausse du coût de production d’électricité. Une nette différence a été constatée entre le prix d’achat et le prix de revient dont les lacunes sont estimées à des milliards d’ariary par an. Afin de rétablir cet énorme déséquilibre, l’achat d’électricité aux fournisseurs, pour la Jirama, est abordable par rapport au coût du kilowattheure (kwh) d’énergie produite par une centrale à fuel lourd avec une réduction du coût jusqu’à un tiers. Le kwh d’énergie d’une centrale à fuel lourd atteint 35 cents mais celle fournie par une centrale hydroélectrique est inférieur à de 12 cents.

L’énergie fournie par cette infrastructure d’envergure à Farahantsana alimentera le RIA afin d’assurer le ravitaillement d’environ deux cents mille ménages dans la capitale. L’objectif étant de réduire le coût de l’électricité au profit des consommateurs. Elle appuiera les centrale s implantées à Sahanivotry et à Maroantsetra.