Accueil » A la une » Bilan covid-19 – Dix-huit nouveaux cas en deux jours
A la une Social

Bilan covid-19 – Dix-huit nouveaux cas en deux jours

Le  nombre  de  personnes  présentant  la  forme  grave  reste  constant en  deux  jours.

En deux jours, le nombre de personnes testées positives reste constant. Les professionnels de santé préconisent plus de vigilance.

Le cumul du nombre de nouveaux cas pendant les deux jours, n’a pas atteint la barre des cent nouveaux cas, selon les bilans journaliers du 23 et 24 juillet. Pour le 23 juillet, le nombre de nouveaux cas positifs est de neuf, sur les deux cent quarante-cinq tests effectués, soit un taux de positivité de 3,6%. Analamanga répertorie deux nouveaux cas. Un cas est recensé dans la région Vatovavy Fitovi­nany et cinq cas dans la région Atsimo Andrefana. Durant les deux jours, aucun décès n’a été annoncé, ce qui ramène le nombre de décès à neuf cent quarante trois depuis le mois de mars 2020 jusqu’au 24 juillet.

Une nette baisse des nouveaux cas est constatée par rapport aux personnes testées positives à la date du 24 juillet. Il y a eu neuf nouveaux cas sur les quatre cent soixante-onze tests effectués, soit un taux de positivité à 1,9%. C’est dans la Haute Matsiatra qu’on enregistre les plus nombreux cas. Dans la région Analamanga, un cas a été établi, un cas dans la région Atsinanana, un dans la région Vatovavy Fitovinany.

Trente-deux personnes en traitement présentent des formes graves de la maladie en date du 24 juillet tandis que trente personnes ont été enregistrées comme ayant la forme grave pour la journée du 23 juillet. Treize patients sont annoncés guéris à la date du 24 juillet.

Relâchement

Le relâchement dans le respect des gestes barrières est flagrant dans les lieux publics. Les médecins préconisent de redoubler de vigilance dans la mesure où les îles sœurs sont confrontées à une autre vague de la maladie qui se transmet à une grande vitesse. Selon les schémas de l’année dernière, la maladie a observé un rebond entre le mois de juillet et le mois d’août. «Actuellement, on constate ce relâchement chez la population tananarivienne alors que les gestes barrières sont considérés comme élément essentiel de protection contre cette maladie », souligne un médecin. Sur cette lancée, les médecins encouragent les personnes vulnérables et les personnes asthmatiques ou encore les BPCO à faire très attention. « Il faut que les personnes en situation de vulnérabilité fassent très attention surtout en période de froid », conclut le médecin.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter