Accueil » Océan indien » Maurice – Elle avait 1.4 milliard ariary d’héroïne dans l’estomac
Océan indien

Maurice – Elle avait 1.4 milliard ariary d’héroïne dans l’estomac

Elle en est à sa première visite à Maurice. Et elle n’est pas venue les mains vides. Une Zambienne, âgée de 26 ans, a vite été repérée par un policier du service d’immigration, à l’aéroport.
Elle a été interpellée et cinquante cinq boulettes d’héroïne ont été retrouvées en sa possession. Patricia Mhango, employée de maison à Johannesbourg, a aussi avoué qu’elle transportait de la drogue dans son estomac. Au total, la drogue saisie s’élève à 936,36 grammes, d’une valeur marchande de Rs 15 millions (1,4 milliard ariary).
Patricia Mhango devait séjourner dans l’île pendant sept jours. Mais au lieu d’un appartement à Grand-Baie, elle a fini à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, sous la surveillance des éléments de l’Anti-Drug & Smuggling Unit de l’aéroport, depuis samedi, 21 juillet. Elle y a expurgé seize autres boulettes d’héroïne.
C’est par le courrier SA 190 de la South African Airways que Patricia Mhango a atterri à Maurice. À l’aéroport, un officier de la Customs Anti Narcotics Section l’a prise en filature après qu’elle a traversé la Customs Hall, à travers le Green Channel.
Elle a été soumise à une fouille et ses bagages ont également été examinés. Parmi ses vêtements, une bouteille d’eau chaude, en caoutchouc, anormalement lourde, a attiré l’attention des autorités. La bouteille a été découpée et c’est là que plusieurs boulettes de forme cylindrique ont été découvertes.
Interrogée, Patricia Mhango a avoué qu’il s’agissait de la drogue, qu’elle devait livrer à l’appartement où elle devait séjourner.
Lorsqu’elle a indiqué qu’elle cachait aussi de la drogue dans son estomac, elle a été conduite à l’hôpital de Rose-Belle, pour des examens.
On y a bel et bien découvert des «corps étrangers». Elle a été admise en salle, où des laxatifs lui ont été administrés. De samedi à hier, mardi 24 juillet, elle a restitué seize boulettes d’héroïne.
L’opération de controlled delivery mise en place depuis samedi n’a toutefois pas abouti. Le téléphone cellulaire de la Zambienne a été saisi pour les besoins de l’enquête. Une accusation provisoire de trafic de drogue sera portée contre elle dès sa sortie d’hôpital.

© lexpress.mu

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter