Accueil » Actualités » Post-Brexit – Des emplois menacés dans le textile mauricien
Actualités Océan indien

Post-Brexit – Des emplois menacés dans le textile mauricien

Baisse en vue de l’exportation du textile mauricien vers le Royaume-Uni. Une étude de la MEXA fait état d’une chute de 10 % du volume de cette activité.

La Mauritius Exports Association (MEXA) tire la sonnette d’alarme. Selon une étude sur les conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sur Maurice, publiée vendredi, celle-ci affecte directement le secteur textile/habillement. Ce sont 2 500 emplois qui seraient menacés, notamment dans des entreprises qui exportent principalement en Grande-Bretagne. De plus, une quinzaine de compagnies employant 20 000 personnes seront touchées à plusieurs niveaux.
Ces effets post-Brexit seraient liés à l’incertitude de l’accès du marché britannique aux exportations mauriciennes (textile, thon et sucre), qui s’élevaient à Rs 8,5 milliards (Ar 575 milliards) l’année dernière. C’est le cas pour sept grosses unités du textile, écoulant entre 20 et 60 % de leurs exportations totales sur le marché britannique et huit unités de taille moyenne, dont 80 % de leurs productions sont concentrées sur le même marché.

Nouvelles chutes
La MEXA indique aussi que les exportations post-Brexit connaîtront une baisse de 10 %. Il y aurait un ralentissement de la consommation en Grande-Bretagne, en sus de la dépréciation de la livre sterling. (…). La livre a perdu presque 10 % de sa valeur vis-à-vis de la roupie.
C’est en s’appuyant sur les analystes financiers de la City, qui prévoient de nouvelles chutes de la livre sterling dans le prochain communiqué de la Banque d’Angleterre, que la MEXA insiste sur la baisse de 10 % des revenus d’exportation en 2016. Elle fait ressortir qu’en 2015, la livre valait en moyenne Rs 50 (Ar 3 500), alors que celle-ci vaut actuellement entre Rs 45 (Ar 3 150) et Rs 46 (Ar 3 220).
La MEXA estime qu’il n’y a pas de formule magique pour aider Maurice à passer le cap sans grande casse. Selon elle, il suffirait de venir avec des mesures urgentes, monétaires ou autres, afin d’améliorer la compétitivité du pays sur le marché britannique. (…)
Les exportations du secteur textile/habillement sur le marché britannique s’élèvent aujourd’hui à Rs 6,5 milliards (Ar 455 milliards), ce qui représente 13,5 % des exportations totales et 1 % du Produit intérieur brut du pays.

© lexpress.mu