Régions

Taolagnaro – Six cas confirmés de coronavirus

L’annonce officielle, hier, de six cas confirmés de Coronavirus a surpris les habitants de la cité dauphine.

Après le passage à Taolagnaro d’une famille venant de la région Atsinanana, pour assister à une cérémonie de funérailles, le bruit circulait depuis le week-end dernier, sur l’existence d’une soixantaine de personnes suspectées et testées. Sans communication officielle de la part du CCO de la région, l’information a été considérée comme rumeur et le respect des mesures barrières n’a pas fait l’unanimité malgré les sensibilisations.

La déclaration d’hier a fait entrer la région Anosy parmi les zones concernées par le confinement partiel selon l’explication du gouverneur de la région pendant une émission spéciale dans les radios locales. Selon ses explications, la région entend augmenter le nombre de tests pour mieux gérer cette crise sanitaire. « Nous avons à notre disposition 100 TDR, et les demandes ont été envoyées pour qu’on puisse effectuer le maximum de tests possible. Les familles ainsi que les personnes ayant assisté aux funérailles seront les premières à être testées. Elles sont déjà localisées à Fort-Dauphin, à Manambaro, à Soanierana et à Matalaky », précise-t-il.

Il a également évoqué les dispositions prises par les autorités pour lutter contre la propagation de cette pandémie. Entre autres, le port de cache-bouche par tout un chacun qui doit sortir de sa maison, la fermeture des commerces à partir de 13 heures, le renforcement des barrières sanitaires, la suspension de tout transport public qui entre ou qui sort de la région et le renforcement des contrôles du respect des mesures barrières par les forces de l’ordre.

Quoi qu’il en soit, le gouverneur a annoncé la guérison de la première victime du Coronavirus à Taolagnaro.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter