Accueil » Economie » Coopération nippo-africaine – L’océan Indien incontournable
Economie

Coopération nippo-africaine – L’océan Indien incontournable

Keiichiro Komatsu lors de sa conférence en anglais sur les relations économiques entre le Japon et l’Afrique.

Zone stratégique. Tel qu’évoqué lors de la conférence du 25 avril au Grand-Amphi Ankatso , l’Indianocéanie devient le centre de l’émergence économique par lequel tran­sitent les échanges entre les pays africains et l’Empire du Soleil Levant. Lors de son intervention exclusive en anglais face à plusieurs étudiants de l’Université d’ Antananarivo, Keiichiro Komatsu, aborde une possibilité de développement rapide des économies africaines à travers une coopération étroite avec le Gouvernement nippon.

Selon Keiichiro Komatsu, spécialiste en relations internationales et diplômé d’Oxford et expert de la Banque Mondiale à l’époque des programmes d’ajustement structurel appliqués à Madagascar, « Le Premier Ministre Japonais Shinzo Abe désire mettre le Japon au centre des deux océans, Pacifique et Indien en matière de relations économiques. Tout au long de la conférence marquée par une série de projections, la réussite de l’émergence économique en Asie du Sud-Est grâce à l’appui du Japon est exposée. Dans leurs réactions, les étudiants sont intrigués par le retard économique de Madagascar et des pays africains qui ont été décolonisés en même temps que les pays asiatiques, devenus aujourd’hui émergents. Les Japonais ont su adapter leurs activités économiques aux besoins du marché mondial et à l’heure actuelle, le Produit Intérieur Brut par habitant au Japon est le double du PIB des cinquante quatre pays africains réunis », d’après l’explication de Keiichiro Komatsu. Cepen­dant, le succès du modèle économique japonais auprès des pays d’Asie du Sud – Est est possible en Afrique si la coopération entre le Japon et les pays d’Afrique se renforce.

« Pour soutenir Madagascar comme tous les autres pays africains, mettre en place des consortiums entre des sociétés financières japonaises et des entreprises africaines ou malgaches existantes est la meilleure chose à faire», souligne Keiichiro Komatsu, également expert en promotion des investissements. Selon l’ambassadeur du Japon qui a été conseillé par Keiichiro Komatsu depuis longtemps, « la conférence accessible à tout le monde et aux étudiants permet d’avoir un avant-goût de la septième TICAD ou rencontre gouvernementale entre les dirigeants africains et japonais à Tokyo ». L’ambassadeur Ichiro Ogasawara dans son allocution à l’occasion de la conférence sur les relations nippo- africaines, exhorte « le renforcement de la coopération en vue d’assurer une croissance économique ».

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi