Accueil » Social » Prévention coronavirus – Le CVO+ s’arrache
Social

Prévention coronavirus – Le CVO+ s’arrache

Le CVO+, le traitement préventif à base d’artemisia, se vend comme des petits pains dans les pharmacies de la capitale. « On vend en moyenne dix boîtes de CVO+ par jour depuis la hausse des cas de coronavirus », souligne un responsable d’une pharmacie. Durant le week-end, certaines pharmacies sont en rupture de stock. Selon eux, les stocks étaient limités au niveau des grossistes. « Beaucoup de patients ont encore cherché le remède, mais notre stock était limité. Les grossistes de médicaments ont annoncé qu’on ne pourra acheter que quelques boîtes chez eux », indique une pharmacienne.

Depuis que les nouveaux cas de coronavirus connaissent une hausse, le CVO+ est pris d’assaut. « Nous avons eu un problème. Le traitement préventif était disponible deux jours puis dans les deux jours qui ont suivi, le stock était en rupture », indique une responsable. Les malades l’achètent avec d’autres médicaments. « Dans la plupart des cas, les clients cherchent des fortifiants comme la vitamine C avec d’autres médicaments et plus particulièrement le CVO+ », indique un pharmacien.

Le responsable du Pharmalagasy a souligné que la production du CVO+ destiné à traiter les patients atteints de coronavirus ne connaît aucune interruption. « La production continue. Le stock est largement suffisant. », indique Holijaona Raboana, Président du Conseil d’Administration de l’usine Pharmalagasy.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Et oui la population crédule n’a pas d’autre choix . Le CVO un placebo par excellence est le fruit d’une tromperie aggravée par l’absence de donnée scientifique robuste sur son efficacité contre le covid 19 . Pour l’instant les affairistes proches du pouvoir derrière ce business juteux se frottent les mains . Pharmalagasy devrait scruter la hausse le tour de taille de certains de ses administrateurs . Cette embellie artificielle de circonstances ne durera pas le temps du démarrage de la campagne de vaccination . Chiche !