A la une Politique Santé

Évolution de l’épidémie – Le Président affirme son optimisme

Optimiste mais prudent, le Président présentera une évaluation de la stratégie le 4 avril.

Le chef de l’État se veut confiant sur l’efficacité de la stratégie déployée contre le Covid-19. Il présentera un état des lieux de la guerre épidémiologique, début avril.

Un bilan encourageant. C’est ainsi que Andry Rajoelina, président de la République, évalue la guerre épidémiologique que mène le pays, actuellement. Quelques jours après le dépistage des premiers cas, trois jours après le déploiement du dispositif opérationnel pour bloquer la propagation du coronavirus et l’application du confinement dans les zones à risque, le chef de l’État se montre confiant.

« Nous ne pouvons que nous réjouir de cette information car, aucune des personnes testées aujourd’hui, n’est contaminée », soutient le locataire d’Iavoloha, lors de son rendez-vous quotidien avec la population, en ces temps de situation d’exception. Selon les derniers chiffres, en effet, le nombre de contamination au Covid-19, reste à dix-neuf, justement, pour cent cinquante individus soumis au protocole de dépistage. Sur le plateau de la télévision nationale, le président de la République met sur le crédit de la stratégie étatique, « le contrôle de la propagation de l’épidémie ».

Le chef de l’État souligne, toutefois, que les efforts étatiques seuls, ne suffiront pas pour vaincre le coronavirus. « Le remède le plus efficace est d’éviter le contact interpersonnel », souligne-t-il, pour défendre l’opportunité des mesures de confinement dans les zones à risque que sont la région Analamanga et la ville de Toamasina. Une fois de plus, Andry Rajoelina en appelle à l’autodiscipline de la population pour gagner cette guerre épidémiologique.

Verdict le 4 avril

Se gardant de toute jubilation, toutefois, le chef de l’État concède que « nous ne pouvons pas encore dire, aujourd’hui, que nous avons vaincu la maladie », bien qu’il ajoute, « j’ose affirmer, néanmoins, la stratégie mise en place porte ses fruits, jusqu’ici ». Gardant un ton rassurant et optimiste, le Président tambourine que l’atout de Madagascar par rapport aux autres pays est que toutes les personnes à risque seraient identifiées.

Le locataire d’Iavoloha indique, par exemple, que les cent quarante-cinq passagers du vol d’Air Mada­gascar MD051, auraient tous été soumis au protocole de dépistage. Ce qui impliquerait que les vingt-trois personnes évanouies dans la nature, se soient manifestées ou retrouvées. Il en ressort de l’intervention télévisée du chef de l’État hier, par ailleurs, que le verdict de ce challenge sanitaire sera connue, « le 4 avril ».

Selon les dires du Prési­dent, à cette date, « nous pourrons évaluer si nous avons dompté l’épidémie, ou non, le 4 avril ». Une déclaration est ainsi, programmée. Avant cette échéance, les trois-mille cinq cents passagers récemment rentrées de l’étranger, seront soumises à des tests. Les kits de dépistage rapide du Covid19, sont arrivés, cette nuit. Adressant une harangue à la population, Andry Rajoelina lance, « nous n’avons plus que dix jours à tenir. Faisons preuve de courage ».

Vingt mille tests et cent mille masques

Le premier lot des kits de dépistage du coronavirus, et des masques de protection sanitaire est arrivé, cette nuit, à la Base aéronaval d’Ivato (BANI). Le président de la République, a supervisé la réception de ce matériel médical. Un second avion cargo devrait atterrir, aujourd’hui, avec les mêmes cargaisons à son bord. Selon les explications, ces kits sanitaires proviennent de la Chine, de la part de la fondation du milliardaire chinois Jack Ma.

Durant son intervention télévisée d’hier, par ailleurs, Andry Rajoelina a mis en avant les mesures fiscales accordées aux entreprises privées, en échange d’un engagement à ne mettre au chômage aucun employé. Le report des déclarations et paiements d’impôt, est ainsi, confirmé par le chef de l’État.