Culture

Institut français de Madagascar – Gad Bensalem s’expose avec « No Karaoké »

Gad Bensalem se dévoilera, le temps de ce « No Karaoké », à l’IFM Analakely.

Un artiste aux multiples casquettes, Gad Bensalem égaye de son talent la scène culturelle nationale. Avec « No Karaoké », il nous invite à s’imprégner de sa personnalité.

Slameur, poète, auteur, comédien, danseur aguerri et plus encore. On le reconnait comme cet artiste qui a continuellement plus d’une corde à son arc. Une personnalité d’une grande maturité, doublée d’un personnage talentueux et d’une humilité exemplaire, qu’il s’est toujours plu à mettre en avant, il s’agit là de Gad Bensalem.

Parfaitement représentatif de cette jeune génération qui voue une passion indéfectible pour l’art sous toutes ses formes, Tokiniaina Rakotomanga de son vrai nom nous invite à nous immerger dans son univers créatif, le temps d’une journée. À travers ce concept inédit initié par l’IFM Analakely, « Un jour, un artiste », Gad Bensalem, nous promet moult émotions, ce samedi 7 mars à partir de 10h. De ses débuts en tant que slameur à sa carrière épanouissante en tant que comédien, notamment au sein de la compagnie Miangaly Théâtre, il se mettra en scène à travers cette touche de fantaisie propre à lui-même. Intitulé « No Karaoké », cette journée affichera éclectisme et émerveillement.

À son image

« Si on me donne un lieu à occuper, même le temps d’une journée, j’y mettrai des machines à rêver. J’inviterai les gens à y donner de la voix et à écouter des notes assonantes ou dissonantes, peu importe », affirme Gad Bensalem en décrivant cette journée qui lui est dédiée.

Dès 10h tapantes, une lecture à voix haute de plusieurs textes qu’il a choisis débute ce « No Karaoké » avec Serge Creppy et Bini Josoa dans le 1er étage. Vers10h40 dans la salle de conférence, il laissera carte blanche à la danseuse contemporaine Judith Manantenasoa avec qui il a interprété sur scène la pièce « le Naïf ». À partir de 11h, une projection du film « À voix haute : La force de la parole » par Ladj Ly et Stéphane de Freitas, dans la salle Albert Camus.

À 15h, en co-programmation avec la 3ème édition du « Rallye-Moi(s) Théâtre », ce seront deux représentations successives de « Les voix des… », de la Compagnie Miangaly Théâtre, et de « Ceux qui nous promettent un avenir n’ont rien à nous offrir au présent… », pièces mises en scène par Christiane Ramanantsoa et interprétées par Fela Razafiarison, Haja Ravalison et Bini Josoa auront lieu. À 18h30, une lecture de « Aomby », un projet d’écriture et de création, en collaboration avec la Compagnie Karanbolaz de La Réunion par Gad Bensalem, enchainera la programmation. Enfin, c’est avec un apéro jazz avec le groupe Mad Manouche que se clôturera la journée sur la terrasse de la Médiathèque de l’IFM Analakely.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter