Accueil » Social » Sonierana – Cinquante personnes à évacuer
Social

Sonierana – Cinquante personnes à évacuer

Après les averses et fortes pluies qui ont causé des effondrements à divers endroits samedi dernier, cinquante personnes issues de neuf familles sont contraintes de quitter leur domicile à cause de l’affaissement de la chaussée en pavé, entre la route reliant Descours et Sonierana, dans le fokontany Sonierana III, du quatrième arrondissement. « Le mur de soutènement en bas de cette chaussée peut être source de danger et peut s’écrouler à tout moment puisque les eaux et les ruissellements qui coulent par dessus, risque de le faire écrouler, c’est ce qui justifie les mesures prises », explique une source auprès des sapeurs-pompiers. Des mesures préventives dont la coupe des arbres, ont été prises suite à cet affaissement pour écarter les dangers. « Nous avons déjà effectué certains travaux comme la coupe d’un arbre qui a failli heurter une maison. Nous avons aussi aidé les familles obligées de quitter leurs maisons », indique la source.
Des petits affaissements ont effectivement été déjà visibles sur le mur de soutènement en bas de cette chaussée après les averses et les fortes pluies successives, la semaine dernière. Puis, la chaussée ne s’est effondrée que samedi dernier.
Des travaux d’urgence vont être entrepris sur cette partie après une descente de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) par le biais de la direction des travaux publics et le Secrétaire Général auprès du ministère des travaux publics, hier, afin de faire état de l’affaissement. « Les travaux vont débuter ce jour, la CUA va entamer les travaux d’urgence au niveau de la chaussée, dans les plus brefs délais, puis le ministère des travaux publics prendra le relais après des études de fonds sur ce cas puisque la procédure de compactage est un peu délicate », explique Rija Rakotomanga, Directeur des travaux publics auprès de la CUA. La circulation au niveau de cette faille est interdite pendant la durée de la réhabilitation.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi