Accueil » Régions » MAHAJANGA – Neuf bandits violent une prostituée
Régions

MAHAJANGA – Neuf bandits violent une prostituée

Les bandits avaient pris la femme en filature avant qu’ils ne se saisissent d’elle.

Une belle de nuit regagnant son foyer au petit matin a été prise en filature par des bandits alors qu’elle descendait d’un triporteur. Les malfaiteurs l’ont battue puis conduite dans un endroit isolé où ils ont abusé d’elle.

Une meute de bandits a insufflé la terreur à Mahavoky en début de semaine. La bande composée de neuf individus a violé une prostituée. Cette dernière allait regagner son foyer lorsqu’elle est tombée dans les griffes de malfaiteurs. Selon les témoignages de sa voisine, la jeune femme avait pris un triporteur pour regagner son foyer depuis la ville lorsque tout a basculé. Aux alentours d’une heure du matin, en descendant du triporteur pour aller rejoindre sa maison, elle a été prise en filature par les bandits armés.

Ces derniers l’ont d’emblée inspectée pour la dépouiller de tout ce qui pouvait avoir de la valeur, mais furieux de n’avoir rien pu trouver d’intéressant, ils ont emmené avec eux la jeune femme. Interpellé par des appels au secours, le conducteur de triporteur est intervenu mais il a été aussitôt maîtrisé par les bandits en surnombre. Après avoir été roué de coups, il s’est affalé par terre pour faire mine de tomber inconscient. Le croyant évanoui à terre, les malfaiteurs l’ont laissé sur place pour emmener la jeune femme dans un endroit isolé.

Hospitalisée

Lorsque la bande a quitté les lieux, le conducteur agressé a appelé la police. Des éléments d’intervention se sont dépêchés sur les lieux selon les témoignages des voisins mais les banditsrestaient introuvables. À l’aube, le voisinage a été informé que la victime a été conduite à l’hôpital d’Androva où elle a été placée en observation médicale après l’agression qu’elle a subie. Quelques heures après, vers 3h30 du matin, une bande ayant les mêmes signalements que celle qui venait de sévir a fait parler d’elle toujours dans le même quartier. En s’introduisant dans une maison, les assaillants ont violenté une jeune femme chargée de surveiller les lieux en l’absence du propriétaire.

Après l’avoir dépouillée de son smartphone, les bandits ont tenté de la violer c’est alors qu’un voisin est intervenu. Accueilli à coups de jets de pierre, ce dernier a dû faire machine arrière. Atteint d’un galet à l’épaule droite, il a couru chez lui pour s’y retrancher. Entre-temps, le gang a pris le large. Andry Manase

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter