Accueil » Economie » Électricité – Des pluies provoquées pour remplir Andekaleka
Economie

Électricité – Des pluies provoquées pour remplir Andekaleka

Quatre jours de pluie pour remplir le barrage d’Andeka­leka. Ce barrage s’épuise avec le manque important de pluviométrie à Antananarivo, depuis la dernière saison de pluie. La production d’électricité diminue. « La centrale hydroélectrique d’Andekaleka ne produit que 60% de sa production normale. 40% pendant la journée et 20% la nuit. Cette opération de pluie provoquée est réalisée pour alimenter ce barrage et pour augmenter la production », indique le directeur général adjoint des opérations au sein de la Jirama, Hery Tiana Rabarison. C’était à l’aéroport d’Ivato, hier, lors du lancement de l’opération « pluie provoquée », pour Antanana­rivo et Andekaleka, menée par la Jirama, en collaboration avec la direction générale de la Météorologie.

Cette baisse de production engendre de longues coupures d’électricité, à Antananarivo. Plusieurs quartiers ont été touchés par le délestage, ces derniers jours. La coupure est presque journalière et dure des heures. Des habitants d’Ambohibao, de Soavimasoan­dro, de Maha­masina, d’Ambo­himalaza, d’Ampitatafika, entre autres, se sont plaints de très longue coupure d’électricité.

L’approvisionnement en eau devient, également, problématique avec ce manque de pluie. Sabotsy-Namehana, Ilafy, Ampitatafika, Ivato, Iavoloha, Amboanjobe, Alasora, Ambohimangakely, donc, les quartiers à l’extrémité Nord, Sud, Est, Ouest de la capitale sont privés d’eau, depuis plusieurs jours. « Au début, c’était de l’eau verdâtre qui sortait de nos robinets. En ce moment, aucune goutte d’eau ne coule », s’est plaint un habitant d’Ampitatafika. Les sources dans les stations de traitement d’eau, mises en place dans les périphéries d’Antananarivo, pour augmenter la production, se sont taries.

La pluie provoquée de quatre jours est prévue remplir le barrage d’Andekaleka, mais également, les autres bassins versants à Antanana­rivo, à savoir, Imamba, qui approvisionne en eau le Nord d’Anta­nanarivo, Sisaony, pour la partie Sud, mais aussi, le lac de Vontovorona, le barrage de Tsiazompaniry. « Une fois le niveau de l’eau dans ces bassins versants augmente, l’approvisionnement en eau reviendra à la normale, dans les zones touchées par la panne d’eau », affirme Hery Tiana Rabarison.

Dame pluie semble bouder. Normalement, la pluie devait tomber à Antananarivo, hier, mais finalement, elle n’était pas au rendez-vous.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter