Accueil » A la une » Zones pépinières industrielles – La sucrerie de Mahatalaky relancée
A la une Politique

Zones pépinières industrielles – La sucrerie de Mahatalaky relancée

Les zones pépinières industrielles se concrétisent. La première unité industrielle de transformation est bâtie à Mahatalaky Tolagnaro.

Action directe. Après l‘annonce faite à Tsiroanomandidy concernant la mise en place des zones pépinières industrielles il y a une semaine, le ministre de l‘Industrialisation, du commerce et de la consommation, Edgard Razafindravahy était à Tolagnaro en fin de semaine pour concrétiser sa politique de développement depuis la base. Le ministre Razafindravahy a relancé la sucrerie de Mahatalaky. Une unité construite il y a trois ans sur financement de l‘Union européenne avec l‘appui technique de l‘Onudi et du Centre malgache de la canne et du sucre. Trois mini-sucreries étaient inscrites dans le projet dont celle de Mahatalaky mais aussi celle de Berenty à Amboasary et celle de Antanamifafy à Mahajanga Il.

Pour des raisons floues, la sucrerie de Mahatalaky n‘a jamais fonctionné. Pourtant tout le matériel est là. Ces minisucreries devaient pourtant permettre au pays d‘avoir une autosuffisance en cette denrée.

Du gâchis en quelque sorte dans une région frappée par le kere et où la population ne demande qu‘à travailler. La sucrerie de Mahatalaky devrait nourrir au moins cinq mille personnes. Elle devrait produire du sucre roux avec une capacité de broyage de 60 tonnes de canne par jour soit 3 tonnes par heure. L‘usine dispose de 8 hectares de pépinière et 42 hectares de plantation. Depuis les cannes n‘ont jamais été exploitées.

La sucrerie du Mahatalaky dispose de 50 hectares de plantation de canne à sucre

Désormais, la population de Mahatalaky verra la lumière grâce à cette décision prise par le ministre Edgard Razafindravahy qui cadre parfaitement avec le velirano numéro 7 du président de la République concernant l‘industrie. « C‘est inacceptable qu‘on laisse une telle usine tomber en ruine sans produire. Voilà pourquoi le pays n‘arrive pas à se développer » souligne Edgard Razafindravahy qui a annoncé sur cette lancée que la sucrerie de Mahatalaky devra redémarrer avant la fin de l‘année.

Une nouvelle saluée par une salve d‘applaudissements par la population. Le président de la coopérative réunissant cent vingt planteurs de canne de Mahatalaky , Samedi Maka a vivement remercié le ministre. L‘opérateur économique Vololo a également félicité la décision et a remercié le ministre pour sa descente sur place pour voir les conditions dans lesquelles vivent les entrepreneurs. Edgard Razafindravahy connaît d‘ailleurs bien le milieu. Le député de Tolagnaro, Ratsimandriona Aida a encouragé les paysans à cultiver la canne étant donné que la mise en fonction de l‘usine aura pour effet d‘augmenter le revenu des ménages.

L’espoir de tout un peuple

Projet

L‘usine de Mahatalaky dispose également d‘une distillerie et peut produire du rhum. Une autre ressource.

Le projet « zones pépinières industrielles » prévoit la mise en place de cinq cent unités de transformation au niveau des communes et des fokontany dans tout le pays. Autrement dit, il ne faut pas attendre les grands projets financés par les bailleurs de fonds pour entamer le développement. Le ministre Edgard Razafindravahy donne ainsi l‘exemple qu‘on peut très bien commencer au niveau des communes avec la transformation des produits de la région.

Une vision pragmatique dans la droite ligne de la refondation de l‘industrie.

La mini-sucrerie de Mahatalaky

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter