Actualités Sport

Tommi Rajoelison : « J’espère maintenant briller au Trophée »

Chez les Rajoelison, on compte désormais deux ti­tres de champion de Mada­gascar. En 2003, Mamikely avait décroché le titre en rallye. Et dimanche dernier, son fils, Tommi, a été sacré en karting rotax, à Imerintsiatosika.
Mais le jeune pilote de quatorze ans reste sur sa faim et se tourne déjà vers ses prochains objectifs. « À court terme, j’espère maintenant briller au Trophée International », confie-t-il. « Il a sa façon de piloter. Je le laisse faire, puis je l’aide pour corriger les erreurs et je lui donne quelques conseils. Pour le Trophée, il va falloir travailler la stratégie de course. Concernant les objectifs à plus long terme, il continuera le karting l’année prochaine. Je veux qu’il soit bien satisfait avant de passer à une autre discipline du genre slalom », ajoute, pour sa part Mamikely.
En sports mécaniques, on a l’habitude de voir ce genre de dynastie familiale. Un père qui court, puis transmet sa passion à ses descendants. Ces derniers bénéficient ainsi d’un guide de choix dans leur carrière. « Il me donne souvent de précieux conseils, à propos des trajectoires à prendre ou encore de l’agressivité en course par exemple. Il a déjà été champion et il sait comment gérer un championnat », lance Tommi à ce sujet.
Si le jeune pilote a été sacré champion cette saison, il le doit à deux atouts majeurs. D’un côté, il a bénéficié d’un nouveau kart, de marque Kosmic. « C’est un châssis très performant, très prisé des pilotes qui courent en championnat du monde. La différence se situe surtout au niveau de son comportement. On a gagné avec la nouvelle machine, c’est un très bon retour sur investissement », souligne-t-il.
De l’autre, il a également affuté ses capacités grâce à un séjour en France, en novembre 2016, durant lequel il a participé aux Rencontres Kartland sur le circuit Ufolep. « Là-bas, j’ai été pris en charge par un expert. Il m’a appris plusieurs techniques de pilotage, pour les dépassements ou encore la procédure de départ. Une fois revenu à Madagascar, j’ai développé ces techniques pour m’améliorer », conclut-il.
Comme cité précédemment, Tommi se focalise maintenant sur le Trophée Inter- national. Une course hors-championnat qui clôturera comme chaque année l’exercice. Elle se tiendra le 26 novembre, toujours sur le circuit Total Karting d’Imerintsiatosika.
Haja Lucas Rakotondrazaka