Accueil » Actualités » Boeny – Vingt deux infractions enregistrées
Actualités Régions

Boeny – Vingt deux infractions enregistrées

 Avec les vacances, le trafic routier augmente à Mahajanga. La direction régionale des Transports mène ainsi des contrôles sur les véhicules. 

Depuis l’arrivée des vacanciers à Mahajanga, les accidents de la circulation sont de nouveau en hausse surtout ceux commis par les bajajs et autobus. Depuis mardi et jusqu’à hier, quatre accidents de bus et tricycles ont été signalés à Mahajanga-be et à Ampisikina. Le plus grave a eu lieu devant le Tribunal de 1re Instance, lundi soir vers 19 heures, à la suite d’un carambolage. Le bus, de la ligne 12, a violemment percuté un poteau de la Jirama. Un bajaj qui a voulu le dépasser, a terminé sa course contre la carrosserie du véhicule. Les deux véhicules sont complètement endommagés.
Lundi, l’équipe a effectué un contrôle inopiné sur le pont Fitim. L’opération a permis de constater vingt deux infractions sur les transports publics, car, dans la plupart des cas, les visites techniques et assurances étaient expirées.
Les infractions ont porté notamment sur des portières arrière de bus mal ou non fermées, un éclairage inexistant sur des camions, des surcharges de bagages. Une gêne dans la conduite ou une surcharge remarquée sur des taxis-motos ou bajajs ont été également mentionnées. Des PV ont été établis à la suite de quoi des amendes et des sanctions ont été infligées aux récalcitrants.

Assainissement
L’Agence des transports terrestres (ATT) ainsi que la commune urbaine de Mahajanga, les responsables du Centre de sécurité routière, la Gendarmerie et la Police nationales ainsi que la région Boeny ont participé à cette opération d’assainissement des transports publics.
Par ailleurs, la direction régionale des Transports du Boeny menée par Aly Tabet, et l’ATT, ont aussi réalisé un contrôle au départ à la gare routière nationale d’Aranta, la semaine passée.
Ainsi, six taxis-brousse ont été verbalisés pour cause de pare-brise cassé qui réduit la visibilité du chauffeur et de ce fait, le gêne dans sa conduite. Six autres cars ont dû également changer
chacun une roue usée et lisse avant le départ, sous les yeux des contrôleurs.
L’objectif de toute cette opération est d’éviter des accidents. Les responsables des transports sont très stricts à Mahajanga face au non-respect du code de la route et à la désobéissance des chauffeurs et propriétaires de véhicules et taxis-motos.

Vero Andrianarisoa

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi