Accueil » A la une » Télécom – Les équipements 5G de Telma mis sous-scellés
A la une Economie

Télécom – Les équipements 5G de Telma mis sous-scellés

Après  avoir  donné  son  feu  vert,  l’ARTEC  décide  de  suspendre  l’expérimentation  de  la  5G.

Les avis partagés du grand public sur les risques de cette nouvelle génération de mode de communication aura eu raison de son lancement. La 5G reste en stand by.

Suspension. L’Autorité de Régulation des Technologies de Communication est revenue sur sa décision par rapport à l’autorisation d’expérimentation de la technologie 5G octroyée à la société Telma. « L’ARTEC a suspendu l’expérimentation de la 5G par Telma. Ordonnant ainsi la mise sous-scellée des équipements émettant la 5 G sur tous les sites où ils ont été implantés » expliquent les responsables de l’autorité de régulation dans une communication officielle.

D’après les informations recueillies au sein de l’ARTEC, l’au torisation accordée à Telma pour la mise en place de la technologie 5 G s’apparentait à une expérimentation temporaire. Contraignant ainsi l’opérateur à n’effectuer les tests que dans des bâtiments clos. Ainsi, les phases d’expérimentation se font en indoor, dans une zone bien déterminée au préalable. Par ailleurs, cette autorisation d’exploitation temporaire n’est pas l’exclusivité de Telma. Tous les autres opérateurs peuvent également en faire, à condition de soumettre au préalable des demandes auprès de l’ARTEC.

« Or, cet opérateur s’est donné la liberté d’effectuer ses tests sur plus d’une dizaine de sites en plein air, sans en avoir averti au préalable l’ARTEC » déplore l’autorité de régulation. De surcroit, Telma a également procédé au lancement commercial de la 5G. Commercialisation dont l’autorisation d’exploitation temporaire ne pouvait le permettre. Lancée en grande pompe sur les réseaux sociaux, la 5G a suscité des questionnements tant de la part des usagers que de l’autorité de régulation. Et ce, dans la mesure où l’utilisation des services 5G reste encore dans une phase d’expérimentation à Madagascar comme dans nombreux autres pays membres de l’union internationale des télécommunications.

Consommateurs

Le réseau national de défense des consommateurs (RNDC) y met aussi son grain de sel en interpellant les autorités sur la nécessité de la bonne maîtrise de cette technologie avant sa réelle commercialisation pour le grand public. « Les 3G et 4G ne sont pas encore totalement opérationnels sur l’ensemble du territoire national. Il arrive que les appareils ne captent que des signaux 3G à certains endroits de la capitale qui est déjà censée être entièrement couverte par le réseau 4G. Pourquoi ne pas parfaire les réseaux déjà existants avant de se lancer dans l’aventure 5G qui, pour le moment, n’est accessible qu’à une poignée de gens ayant les moyens » suggère Lita Rabetsara, Président nationale du RNDC.

Près de 93% des communes de Madagascar sont couvertes par la 2G, 61% pour le réseau 3G et 21% uniquement sont couvertes par la 4G. De son côté, l’opérateur concerné d’avancer lors du lancement que « le réseau n’est encore disponible que dans la capitale et attendra l’amélioration de l’état d’urgence sanitaire pour être déployé sur toute l’île ». Attaquée de toute part, cette technologie est pourtant censée soutenir le développement d’Internet et des services mobiles, tout en permettant aux entreprises et aux particuliers d’accéder à une connexion haut débit.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • La 5 G est un poison pour le cerveau humain, la psyché humaine, les radiations sont graves
    cela est connu et incontestable

    quelle utilité pour notre pays qui a besoin de se nourrir, se vêtir recevoir une éducation , disposer d’une santé , de sécurité des personnes et des biens…?

    quelle urgence face aux véritables chantiers d’assainissement des élites et de mise hors d’état de nuire tous ceux qui rôdent autour du pouvoir tels des charognards autour d’un agonisant, natifs locaux, ou autres…?

    la mise en place de ces tours de contrôle des déplacements de population n’est pas la priorité de notre nation
    cela ne suffit pas d’héberger la plus grande agence de la CIA dans l’Océan Indien….

    notre nation doit tout faire pour rester souveraine et ne pas s’offrir aux plus offrants sous couvert de « modernité  » et de communication qui demeure bien creuse et débile ( facebook et tous autres gadgets flâtant l’égo infantil et immature malgache dans la plupart des cas de ses usagers accrocs )

    la 5G est à l’image de notre monde, on marche sur la tête en acceptant de l’imposer coûte que coûte

    « vous serez des esclaves heureux  » disait le créateur de la dianétique devenu par la grâce de la corruption de haut vol une « église  » ( de scientologie ) comme tout le monde le sait

    quand allons nous , peuple malgache nous réveiller et vaincre nos fantômes …

    • Bien dit B.Turc! Hélas, ces malheureux consuméristes, sont malgré eux, voués à rester ignorants et ainsi ils s’appauvrissent, (financièrement, psychiquement et physiologiquement), en enrichissant ceux qui sont déjà riches.C’est difficile d’instruire les gens!

Voir aussi