Accueil » Politique » Cohésion sociale – Le CFM appelle à une trêve politique
Politique

Cohésion sociale – Le CFM appelle à une trêve politique

Le  CFM  suggère  aux  gouvernants  de  renforcer l’entraide  et  de  dire  non  à  la  récupération  politique.

« Une profonde inquiétude quant à la cohésion sociale ». C’est le sentiment exprimé par le Conseil du Fampiha­- vanana Malagasy (CFM), dans une déclaration faite, hier, face à « la gravité de la situation actuelle, aussi bien sur le plan sanitaire, que sur le plan social, politique et économique ».

Une des solutions mises en avant dans la déclaration de l’entité réconciliatrice pour apaiser la conjoncture est « la trêve politique ». Dans un appel lancé aux politicien s, le C FM s ou tien t ainsi, « comportez-vous en vrais patriotes et, faisons une trêve politique au profit du combat commun contre la Covid-19 ». Toujours à l’endroit des acteurs de l’arène politique, le Conseil requiert une ouverture aux échanges, au dialogue, ainsi qu’à l’exemplarité, « en évitant les propos vexatoires et diffamatoires ».

Solidarité

Le CFM met l’accent sur la cohésion. Pour le Conseil, « faire face ensemble », est la meilleure voix pour gagner cette crise sanitaire. Aussi, l’entité réconciliatrice recommande de « mettre de côté tout ce qui est susceptible de diviser ». Le CFM suggère alors, aux gouvernants, de renforcer les messages axés sur « l’entraide et la solidarité, de dire non à la stigmatisation et à la récupération politique ».

Le Conseil du Fampiha­vana Malagasy accorde, justement, une rubrique spéciale aux gouvernants, dans sa déclaration d’hier. La déclaration lue par Alphonse Maka, président du CFM, demande ainsi: « soyez solidaires à la cause commune ». Ceci, ajoute-t-il, pour que les efforts fournis depuis le début de la pandémie puissent porter leurs fruits. Ce clin d’œil à la solidarité au sein du pouvoir, pourrait ne pas être fortuit, étant donné la conjoncture politique actuelle.

Le désaveu public par un communiqué du gouvernement de la requête d’urgence pour un appui des partenaires a fin de renforcer la lutte contre la Covid-19 a, en effet, mis à mal l’image des décideurs étatiques, aux yeux du public. La réaction gouvernementale ne fait pas l’unanimité, même dans les rangs de ceux qui soutiennent le pouvoir.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi