Accueil » A la une » Appel à l’aide aux partenaires – Ahmad Ahmad apporte des éclaircissements
A la une Politique Santé

Appel à l’aide aux partenaires – Ahmad Ahmad apporte des éclaircissements

«De  nombreux  efforts  ont  été  entrepris  par  l’État  mais  le  chemin  à  parcourir  est encore  long»,  souligne  le  ministre  de  la  Santé  Ahmad  Ahmad. 

Un point de presse a été donné par le ministre de la Santé publique et son équipe, hier. L’épisode de l’appel à l’aide aux partenaires y a été brièvement évoqué.

Le professeur Ahmad Ahmad, ministre de la Santé publique entouré par son équipe, réagit. Il a apporté des éclaircissements sur la demande d’aide adressée aux partenaires techniques et financiers pour appuyer la lutte contre le coronavirus, qui a fait couler beaucoup d’encre, cette semaine. « De nombreux efforts ont été déjà entrepris par l’Etat, dans la lutte contre cette épidémie de coronavirus. Mais le chemin à parcourir est encore long. Nous sommes encore en pleine guerre. C’est la raison pour laquelle, j’ai envoyé cette lettre préalable à nos partenaires », lance le professeur Ahmad Ahmad pour expliquer sa démarche, hier, lors d’un point de presse au siège du ministère à Ambohidahy. Le secrétaire général de ce ministère, le professeur Gaëtan Duval Solofomalala a déjà expliqué qu’il s’agit d’une démarche classique, quelques jours auparavant.

Débordés

Le ministre a été « désavoué par le gouvernement », si l’on se réfère au communiqué, signé par la porte parole du gouvernement, la ministre Lalatiana Rakoton­drazafy Andriantongarivo, peu après la fuite de la lettre adressée aux Chefs d’agences et d’institutions partenaires, sur les réseaux sociaux. Dans cet appel à l’aide, il a indiqué que la situation et préoccupante : des hôpitaux débordés par l’afflux des formes graves, des malades graves qui décèdent, faute d’accès aux soins. À part cette lettre, il n’y a eu aucune autre réaction du gouvernement. Le communiqué du conseil des ministres du 23 juillet n’en a pas fait mention, si certains s’attendaient « au limogeage », du minis tre de la San té publique.

Le ministère de la Santé publique a souhaité affirmer qu’il tient un rôle crucial dans la lutte contre le coronavirus. « En tant que premier responsable de la santé, il appartient au ministère de la Santé publique d’apporter des propositions d’idées au gouvernement et au Chef d’État. Ces propositions d’idées sont discutées avec tous les intervenants pour être améliorées. C’est le Président de la République qui prend la décision finale. Les activités sont coordonnées au niveau du Centre de commandement opérationnel », rapporte le secrétaire général du ministère.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi