Consommation - Le charbon bientôt de retour


Le charbon de bois devrait bientôt revenir en quantité suffisante sur le marché de la capitale. L’approvi-sion­nement en charbon de bois des ménages de la capitale devrait reprendre son cours normal, à entendre les explications du personnel de la société d’État Fanalamanga, grand fournisseur de bois, mais aussi de combustibles du pays. « La réhabilitation d’un pont sur la route du charbon a entraîné des difficultés dans le transport, d’où la diminution des produits arrivés sur les marchés, depuis un mois. Actuellement, le pont est réparé », a expliqué un ingénieur forestier de cette société, vendredi. « Les produits sont là. C’est la main d’œuvre qui manque car les gens partent dans l’Alaotra, pendant la période de moisson », ajoute Augustin Rakotonirina, directeur général de la société Fanala­manga. Exportation Alors que le charbon de bois continue de se faire rare sur les marchés, son prix ne cesse d’augmenter en parallèle. À Moramanga par exemple, le charbon de bois en sac de 250 kilos est acheté à 18 000 ariary, contre 14 000 ariary en temps normal. Et arrivé à Antanana­rivo, ce sac de charbon se revend à 25 000 ariary au minimum. Ce problème d’approvisionnement de charbon de bois semble se généraliser. Les ménages d’Ambohi­manga, ravitaillés par les producteurs de charbon d’Anjozorobe ou Talata Volo­nondry en souffrent aussi. Ces dernières semaines, des bruits selon lesquels des chinois collecteraient cette matière à bon prix chez les ouvriers pour l’exporter ont fortement circulé sur les réseaux sociaux. Ni le personnel de la société Fanalamanga, ni les autorités à Moramanga, ni même les vendeurs du produit à Analamanga n’ont pourtant pas confirmé l’existence de pareilles transactions. Du côté du ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts, la discrétion est tout autant de mise. « Il n’y a pas de collecte pour exportation dans la capitale, mais nous avons entendu que c’est le cas dans le Sud », s’est contenté de signaler une source autorisée auprès du département de Johanita Ndahimananjara, sans plus de détails. Mais du charbon, Mada­gascar en exporte. L’Arabie Saoudite est le principal client de Madagascar. Miangaly Ralitera
Plus récente Plus ancienne