Cgm - Jazz and blues malgré tout


Les soirées jazzy au Cercle germano-malgache sont de coutume. D’ailleurs, vendredi dernier, l’intitulé « Jazz and Blues » a rassemblé un bon nombre de mélomanes passionnés du genre. Cependant, même si les soirées de Jazz en ces lieux se suivent, jamais elles ne se ressemblent. Et pour cause, cette fois-ci, la crème des voix féminines a investi la grande salle du CGM, à l’image de la grande dame qu’est Fanja Andria­manantena, la jeune Sandrine Rajaofetra, Zara, Voahirana Andriambelo ou encore Joelle Claude, sans oublier l’envoutante Elsie. Ces quelques grandes figures se sont relayées sur scène face à un public assez timide. Une assistance qui était plus occupée à apprécier la bonne musique qu’à montrer des signes de reconnaissance envers ces dames. Un fait quelque peu décourageant pour ces artistes qui, par moment, en arrivent à réclamer eux-mêmes des encouragements. Sinon, outre ce petit bémol, les dames se sont réellement données à cent pour cent. À l’image de Sandrine qui a repris « rehefa injay » de Fanja, Zara qui a chanté du jazz kalon’ny fahiny sur « iray minitra monja », ou encore Voahirana qui a transporté le public au Brésil en racontant avec nostalgie l’histoire d’un couple sur du bon bossa nova. Bien évidemment, le tout accompagné de Sammy et Tahiry Andriamanoro, Datita et Eric respectivement au clavier, batterie et guitare. Harilalaina Rakotobe
Plus récente Plus ancienne