Accueil » Social » 26 Juin 2022 – Le délestage et la hausse des prix de la fête
Social

26 Juin 2022 – Le délestage et la hausse des prix de la fête

Pour une fois que la fête de l’Indépendance peut être célébrée sans grandes restrictions, après le contexte Covid -19, de nouveaux contextes viennent chambouler la célébration. Le prix de plusieurs produits repart à la hausse, à la veille de la fête de l’Indépendance. Ninie, vendeuse de pétards et de feux d’artifice à Anala­kely, peine à vendre ses articles. Une fois que des potentiels clients entendent le prix des produits qui les intéressent, ils repartent aussitôt. « Je comprends leurs réactions car c’est cher. Mais je n’y peux rien. Tous les articles sont hors de prix, cette année. Le paquet de ce pétard, par exemple, je l’ai vendu à 1 000 ariary l’an dernier. En ce moment, je dois le vendre à 5 000 ariary car il m’a coûté 4 000 ariary », raconte-t-elle. Les articles liés à la fête de l’Indépen­dance, comme les lampions, les pétards, les feux d’artifice, les jouets, abondent sur le marché, mais peu en achètent. « Au lieu de faire des dépenses aux lampions ou aux pétards que leurs enfants n’utiliseront qu’une seule fois, les parents préfèrent faire de l’économie pour préparer la prochaine rentrée scolaire. Le prix des fournitures scolaires est, aussi, devenue cher », pense Elsa, vendeuse de lampions près du Pavillon Analakely. Elle ne vendrait que dix lampions par jour, en ce moment, contre une quarantaine, avant les confinements.

La vente est, également, calme, dans les boucheries où le prix du kilo de viande de zébu, de porc et de poulet, a augmenté. Le kilo de la viande de poulet est vendu à 16 000 ariary, comme la viande du porc et celle du zébu. Alors qu’il y a encore une semaine, le kilo du poulet a été de 12 000 ariary. L’étal de plusieurs bouchers au Pavillon d’Analakely était encore plein, hier en début d’après-midi.

Par ailleurs, la Jirama a promis une fête sans délestage. Mais ce n’est pas gagné. La coupure de courant persiste dans le Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA). La population se souviendra plus du délestage et de l’inflation en ce soixante-deuxième anniversaire de l’Indépendance de Madagascar, que des fêtes majestueuses organisées dans le cadre de la célébration du retour de l’Indépendance.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter