Accueil » A la une » Pandémie – Un premier médecin décède du coronavirus
A la une Magazine Santé

Pandémie – Un premier médecin décède du coronavirus

Deux malades en état grave ont été enregistrés hier à Toamasina tandis que six dans la capitale, selon le Professeur Hanta Marie Danielle Vololontiana.

Victime d’une rechute alors qu’elle s’est préparée pour un retour à Sainte-Marie après un traitement d’une dizaine de jours à Toamasina, une femme-médecin vient de décéder de la covid-19.

Premier décès d’un médecin suite à un état grave. C’est le cas de la patiente de 46 ans décédée du coronavirus d’après l’annonce faite hier par la Professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana. Cette seizième victime du coronavirus a été traitée au centre hospitalier de Morafeno à Toamasina. « Déjà en état grave lors de son transfert ici à Toamasina pour un traitement qui a duré une dizaine de jours, elle était médecin à Sainte-Marie où des contacts avec des étrangers débarquant de bateaux de plaisance s’effectuent encore à l’abri des contrôles. Des renseignements indiquent qu’elle soignait un touriste en malaise, et n’avait alors conscience de porter la covid-19 qu’après le test d’identification dont le résultat positif a été détecté à Toamasina. Elle a déjà été prise en charge à Sainte-Marie mais la gravité de son état de santé a conduit à une évacuation vers Toamasina où tous les soins ont été déployés. Elle était sortie indemne de son problème de santé », précise une source sur place. Grâce à l’intervention à temps du personnel soignant au centre hospitalier de Morafeno, la femme-médecin s’est donc remise et avait prévu « passer du séjour dans un hôtel avant de pouvoir rejoindre Sainte-Marie ». La situation de la patiente déjà rétablie s’est cependant vue compromise par un souci au niveau du foie. « Le malaise au niveau du foie a rapidement dégradé l’état de santé de la patiente déjà persuadée d’être guérie et pendant ces quatre derniers jours, elle a été placée sous respirateur étant alors devenue sujette à une détresse respiratoire », selon toujours les précisions.

La seizième personne décédée du coronavirus annoncée hier est le premier médecin mort du coronavirus. « A Sainte-Marie, un touriste est déjà malade du coronavirus et les autorités doivent renforcer le contrôle pour empêcher les débarquements de tout type », alerte une source locale. A Toamasina où la patiente est décédée, le déconfinement total est attendu car pour le cas des centres d’hébergement des malades, il ne reste que soixante-quatre patients. D’après les responsables, « le centre d’Analamaloatra n’héberge plus aucun malade, le foyer social Canada en compte quatre, le Crjs traite dix-huit patients, l’hôpital à Analakaninina prend en charge dix-sept porteurs de covid-19 et à l’hôpital de Morafeno, il n’y en a plus que vingt-cinq ». Tandis que le cas de décès d’hier concerne une patiente ayant eu une maladie chronique en parallèle, la vigilance s’impose aux familles ayant la garde des personnes à risque face au coronavirus que sont les individus souffrant de maladies chroniques touchant le foie, les reins. Les personnes enceintes, diabétiques, et de nature à vivre des variations de la tension artérielle sont à suivre de près. Hier, toujours selon la Professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana, « le centre hospitalier de Morafeno à Toamasina compte deux malades en état grave et celui de Befelatanana dans la capitale, six ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi