Editorial

Can…erie

Encore une volte-face. Après les pétards, interdits puis autorisés après la pression des importateurs, c’est la retransmission de la Can 2019 en Égypte qui a été l’objet du même scénario. Après l’achat des droits de retransmission d’un montant de 500.000 dollars par l’ORTM, les distributeurs privés ont été interdits de reprendre les images de la TVM. Une décision qui a lésé plusieurs milliers de footeux à travers le pays privés de la bonne prestation des Barea face au Sili National de la Guinée Conackry, faute d’image. Beaucoup de districts se plaignent de la défaillance des émetteurs de la TVM et se rabattent sur les chaînes payantes. Hélas, ils se sont heurtés à un écran noir. Face aux récriminations de toutes parts notamment sur les réseaux sociaux, les responsables se sont ravisés en publiant un communiqué levant l’interdiction suite à un accord avec Canal plus. Ouf, une partie du problème est résolu. Les footeux pourront voir le match Madagascar-Burundi jeudi. Mais les autres opérateurs ne pourront pas diffuser les images de la TVM.

Moralité, il ne fallait pas faire les choses à moitié. Il a fallu beaucoup de marchandages avec l’UAR depuis la qualification des Barea à l’époque de l’ancien Dg de l’ORTM, avec l’implication personnelle du président de la Caf Ahmad pour avoir ce prix qui était d’un million de dollar au début, le prix le plus bas pour un pays qualifié selon l’UAR. Si l’objectif était d’en faire profiter à toute la population, on ne comprend pas pourquoi on a interdit les distributeurs de diffuser TVM. On ne paie pas une telle somme pour limiter la diffusion ou pour réduire l’audience. Au contraire, on aurait dû tout faire pour que tout le pays en profite quitte à y mettre le prix face à un événement qui fait l’unanimité au sein de la population.

Même l’installation de grand écran avec diffusion des images de la TVM a été interdite. Beaucoup avaient pourtant prévu de prendre cette initiative avant de se rétracter. À Anosy pourtant, la TVM a installé un fan zone. On ne fait pas le déplacement depuis Kandreho ou Iakora pour voir le match sur grand écran à Anosy.
Il ne s’agit pas ici d’une opération commerciale à travers laquelle on espérait un retour sur investissement. Normalement, comme le fait Canal Plus lors du Mondial pendant lequel TF1, qui figure dans le bouquet de base, est supprimé, ce sont les opérateurs qui ont intérêt à ne pas diffuser gratuitement TVM. L’objectif est de contraindre les abonnés à monter en gamme s’ils veulent apprécier la prestation des Barea.

Dans le passé, des négociations avaient eu lieu entre l’ORTM et Canal Plus pour la diffusion des matches. Autres temps, autres mœurs. Heureusement qu’on s’y est repris assez vite pour éviter le pire. Les Barea ont encore deux matches à jouer pour le premier tour. Espérons qu’ils ne seront pas les derniers. Si on a casqué 500.000 dollars, c’est dans l’espoir de voir les Barea aller jusqu’au bout. Sinon, on aurait du rentabiliser cette bagatelle.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter