Accueil » Faits divers » RN7 – Les trafics de tortues se multiplient
Faits divers

RN7 – Les trafics de tortues se multiplient

Transportées en taxi-brousses, des tortues braconnées sont interceptées à l’entrée de Fianarantsoa. Les saisies policières se multiplient.

Une autre saisie de tortues à bord d’un taxi-brousse. Belle prise des Forces d’Intervention de la Police (FIP) sur la RN 7. Tombé dans les mailles des filets tendus par des éléments d’intervention postés à Soahindra, situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Fianarantsoa, un trafiquant de tortues a été jeté en prison, mercredi, au terme de son passage au
parquet mercredi.

Depuis fin 2017, c’est la quatrième fois qu’un pareil trafic est porté au grand-jour dans ce point de contrôle. Au total, près d’un millier de tortues ont été prises. La méthode des trafiquants est la même, les animaux sont dissimulés dans des bagages où colis anodins de passagers pour brouiller les traces, à l’exception du dernier cas mis à nu au mois d’avril où plus de six cents tortues étaient cachées dans un cercueil, perché sur le porte-bagage d’une Sprinter.

Pour cette affaire naissante, laquelle remonte à la semaine passée, le suspect a été pris en possession de quatre-vingt-deux tortues, braconnées dans les aires protégées de la région Androy. Les informations recueillies auprès du service de police judiciaire à Ambatolahikosoa Fianarantsoa révèlent que le trafiquant devait emmener les reptiles à Antananarivo pour y trouver preneur, lorsqu’il s’est fait coincer. Les tortues interceptées ont été, en revanche, laissées aux bons soins de la direction régionale de l’Environnement, de la Forêt et de l’Ecologie.

Contrôle
La saisie a été effectuée dans la nuit de dimanche à lundi entre 20h et minuit. Le malfaiteur avait emprunté un taxi-brousse en provenance de Toalagnaro pour rejoindre Tana lorsque le trafic a tourné-court.

Les informations recueil­lies auprès des FIP à Fiana­rantsoa, auteur du coup de filet, révèlent que le suspect, âgé d’un vingtaine d’années, avait pris le véhicule de transport en commun non loin de la zone de braconnage à Ambondro Ambo­vombe. Alors que les personnes à bord semblent n’y avoir vu que du feu, la police a découvert le pot-aux-roses lors d’un contrôle de routine.
Les éléments sur place n’ont pas été mis sur les traces des reptiles et du malfaiteur à la lumière des informations communiquées, mais ont été guidés par leur flair.
Les tortues retrouvées sont des bébés astrochelys radiata, une espèce protégée endémique de Mada­gascar, interdite à l’expor- tation. Elles étaient dissimulées dans une valise lorsqu’elles ont été découvertes.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi