Accueil » A la une » Relance effective du tourisme – Des agences de voyage aux anges
A la une Economie

Relance effective du tourisme – Des agences de voyage aux anges

Nirina Rasoanaivo, Directeur  de HFF  Travel  Service.

Si l’on se réfère à la situation de certaines agences de voyage et tour-opérateurs, les activités connexes au tourisme commencent à retrouver leur rythme de croisière. À consolider.

LES activités dérivée s du tourisme commencent à entrevoir un avenir radieux. Comme celles des agences de voyages et des tour-opérateurs. « Depuis la réouverture élargie des frontières aériennes, nous sommes sollicités de partout. Je dirais que la situation redevient normale d’une manière progressive. Même si le test TDR à l’arrivée, avec un confinement obligatoire de sept jours, continue de planer sur la tête des touristes désireux de venir. Nous sommes confiants que tout aille désormais dans le bon sens », tenait à souligner Nirina Rasoanaivo, directeur chez Henri Fraise Fils, HFF Travel Service, rencontré à la Foire internationale de Madagascar, FIM, jeudi 19 mai.

HFF Travel Service organise des circuits au nord du pays, avec la formule huit jours, sept nuits. Des offres plus qu’alléchantes autour d’Antsiranana et de Nosy-Be. Avec des séjours bien remplis et des détours dans les îlots paradisiaques tout autour de Nosy-Be. Selon lui, les grands hôtels affichent un taux de remplissage entre 40 et 50%. Une fourchette qui ira crescendo à mesure que le pic de la haute saison touristique va être atteint. Nirina Rasoanaivo se félicite aussi de la baisse des prix des billets d’avion sur la ligne Antananarivo-Paris-Antananarivo, servie par cinq vols hebdomadaires. L’entrée en lice d’autres compagnies aériennes va se jouer en faveur des passagers.

Reconquête

En tout cas, Antsiranana va renforcer ses actions de promotion par la tenue à partir de demain jusqu’à samedi du Festikite dans la baie Sakalava. Un événement inédit honoré par une centaine de participants dont la star planétaire de la discipline, Joshua Emanuel. Sur place, Tsaradia vient de renforcer sa flotte avec un ATR-72, pour ramener les touristes vers les destinations autres que la capitale et Nosy-Be, les deux principaux portails du moment, selon les vœux exprimés par Rolland Ranjatoelina, ministre des Transports et de la météorologie. Aussi, après des mois de léthargie pour cause de crise sanitaire et des tergiversations décisionnelles pour tout reprendre, le tourisme se trouve-t-il enfin sur l’orbite d’une vraie reconquête. Le ministère de tutelle attend l’arrivée de 500 000 visiteurs à l’horizon 2023. Cela nécessite la construction de 20 000 chambres de haut-standing. Des opportunités d’investissement dans les parcs nationaux s’offrent aux promoteurs hôteliers pour combler ce gap. Il y va de la crédibilité et de la notoriété du pays sur le marché du tourisme mondial.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter