Accueil » Chronique » Le grenier à riz de Nanisana
Chronique

Le grenier à riz de Nanisana

Bon gré, mal gré, on les lui doit : l’École de Médecine (décembre 1896), l’Institut Pasteur (avril 1899), l’Académie malgache (janvier 1902). Et la station agricole de Nanisana.

En 1897, Nanisana était «un petit village situé au Nord et à quelques kilomètres de Tananarive». Et c’est là, que l’administration du Gouverneur Général Gallieni décida d’implanter une station agricole. Aujourd’hui, 2022, Nanisana est un quartier dans l’un des 192 Fokontany d’une ville d’Antananarivo qui compte deux ou trois millions d’habitants. Quartier de l’ambassade de Chine et de multiples villas sur un terrain que j’ai toujours cru domanial public. Une dernière portion congrue abrite une poignée de «tsena» sous le label «MPE» (maison du petit élevage). «La quinzaine coloniale» parlait du «grenier à riz de Nanisana» : c’est sans doute ce qui reste de rizières pas encore remblayées au carrefour Nanisana-Ankerana.

Google me signale des «Expérimentations légumières 1997-1998 réalisées à la station agricole de Nanisana»: et depuis 1997-1998 ? Une velléité d’indépendance alimentaire aurait pourtant bien besoin d’une école d’agriculture, d’un jardin d’essai de légumes et plantes vivrières. Et pour sauver la petite industrie locale de sériciculture, comment se passer de magnanerie.

Je tape «station agronomique du lac Alaotra» et Google, toujours, me donne les premiers résultats que peut afficher mon écran cinq pouces : «Le mixed farming à la station agronomique du lac Alaotra», 1969 ; «Travaux sur le manioc à la station agronomique du lac Alaotra», 1967 ; «Compte-rendu des travaux sur l’arachide. Campagne 1960-1961» ; «synthèse et conclusion de six années d’essais variétaux riz en Repoblika Malagasy», 1976 ; «Dix ans de recherches sur la sélection du maïs à la station agronomique du lac Alaotra», 1972 ; «Observations sur l’essai antiérosif à la station agronomique du lac Alaotra», 1952 ; «Le centre semencier du lac Alaotra», 1983…

Sauf que nous sommes en 2022. La dernière fois que j’eus affaire avec des renseignements aussi en décalage dans le temps, c’était à la BUT (bibliothèque universitaire d’Antananarivo) à cette grande différence que la collection des vieux numéros du Monde, les Dalloz et les Sirey, étaient franchement collectors.

La station piscicole Andasibe est l’une des stations de recherche du DRZP/FOFIFA. «À l’heure actuelle, elle est en activité» me précise une page d’accueil. Pour la station truiticole de Manjakatompo, l’appel à manifestation d’intérêt pour la location-gérance a été lancé le 6 avril 2022. Une station FOFIFA de la vanille continue manifestement de fonctionner à AmbohitsaraAntalaha, mais les agents réclament qu’on leur donne les moyens de leur mission.T

FOFIFA (FO-ibempirenena momba ny FI-karohana ampiharina amin’ny Fampandrosoana ny Ambanivohitra), un acronyme devenu générique qui, depuis 1974, rassure sur la vocation agricole de notre terre et la volonté politique de ne pas y renoncer. La crise du Covid et le conflit en Ukraine nous rappellent que le salu t ne viendra pas indé finimen t des importations: hier de médicaments ou de vaccins, aujourd’hui d’huile alimentaire ou de céréales, voire du sacro-saint riz.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter