A la une Faits divers

Un médecin porteur du virus retrouvé pendu

Le  personnel  de  l’hôpital  a  soupçonné  un  suicide, pour  le  médecin  décédé  au  CHU  Morafeno.

Le 24 mai est un jour sombre pour les professionnels de santé. Ils ont perdu un des leurs, dans une circonstance inattendue. La victime, un médecin porteur du virus de Covid-19, a été retrouvée pendue dans une chambre du Centre hospitalier universitaire (CHU) Morafeno à Toamasina, hier matin. Le personnel de l’hôpital a soupçonné un suicide. « Les professionnels de santé l’ont retrouvé pendu dans la chambre où il a été pris en charge, lorsqu’ils sont venus effectuer la visite. Ils ont tenté de le réanimer, mais en vain », rapportent des sources.

Cet homme, âgé de 53 ans, a été admis dans cet hôpital, depuis samedi. Rien n’aurait laissé ses collègues présager ce drame. Il n’aurait pas présenté de forme grave lors de son admission. « Il a toussé et a eu quelques symptômes, mais rien d’inquiétant. On s’est encore parlé, hier (ndlr: avant-hier) », témoigne un médecin. D’autres sources affirment, toutefois, que pendant la nuit du samedi, son état s’est dégradé. Le lendemain (ndlr: hier matin), son état se serait amélioré. Il serait même parvenu à discuter au téléphone sans difficulté avec ses collègues dans la matinée. Ce serait une heure après ces conversations téléphoniques qu’on a retrouvé le corps sans vie de ce médecin.

Ce médecin chef du dispensaire urbain de Toamasina I aurait, probablement, contracté le virus dans son lieu de travail. La protection des professionnels de santé serait précaire, à cause de l’insuffisance des équipements de protection individuelle. Devant ce fait, le syndicat des Médecins fonctionnaires appelle à la protection maximum des agents de santé. « Protégez les professionnels de santé, comme la prunelle de vos yeux. Le manque de matériel de protection pourrait les démotiver à effectuer convenablement leur métier », lance le Dr Abel Ranaivosoa, président du syndicat, à l’adresse des autorités.

L’État annonce l’ouverture d’une enquête pour élucider cette affaire. C’était, hier, lors du conseil des ministres spécial qui s’est tenu au Palais de l’État à Ambohitsorohitra. Ce médecin a été inhumé à Toama­sina, hier après-midi.

Deux décès au CHU Manarapenitra Morafeno

Deux personnes ont trouvé la mort au CHU Morafeno, l’hôpital de prise en charge des cas de Covid-19, hier. À part ce médecin, un homme de 60 ans a été amené dans cet hôpital, pour une réanimation. Les médecins n’auraient pu rien faire. Il aurait été déjà mort à son arrivée. Cet homme aurait présenté des détresses respiratoires. Ses proches l’ont emmené au CHU Analankinina, et les médecins de ce CHU l’ont transféré au CHU Morafeno. Il n’a pas été vérifié s’il est porteur du virus ou non.