Magazine Santé

Épidémie – Des porteurs du virus décédés non déclarés

Le nombre des porteurs du virus décédés et déclarés officiellement n’a pas augmenté depuis la mort d’un employé philippin d’Ambatovy, survenue le 18 mai. Officiellement, Madagascar ne compte que deux décès, en deux mois d’épidémie. Des sources affirment, pourtant, que d’autres porteurs du virus ont succombé dans des hôpitaux, ces dernières semaines. L’un d’eux, une cancéreuse hospitalisée à Toamasina puis transférée CHU JRA, décédée le 9 mai. «Le résultat du prélèvement a été positif au Covid-19. Elle a eu une tumeur sur la langue, mais une tumeur qui ne devrait pas lui causer des problèmes de respiration», confie un professionnel de la santé. Le second, un homme décédé au CHU Analankinina Toamasina, des suites d’une fièvre typhoïde le 18 mai, mais testé positif au coronavirus selon des sources. «Les décès que nous déclarons sont ceux dont la cause est confirmée Covid-19. Si la victime a souffert de quatre à cinq maladies, le médecin doit bien observer laquelle de ces maladies a engendré sa mort», a expliqué le Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte parole du Centre de commandement opérationnel (CCO) Covid-19, hier. Certains de ses collègues ne sont pas de même avis qu’elle.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Je ne comprends pas pourquoi Madagascar ne veux pas dire le nombre de décès du coronavirus,ce n’est pas une honte.
    Le monde n’est pas dupe et sais très bien qu’il y en a beaucoup.

  • Du coup, ils ne les ont pas déclaré positifs non plus? S’ils les ont déclarés, ils sont dans quelles lignes maintenant? Guéris ou cas actifs enterrés? Pathétique!