Social

Contrefaçon – Netter donne une précision sur le baume relax

Afin de protéger les consommateurs des produits contrefaits de marque Diana, l’entreprise Netter a donné plus de précision, hier à Ankorondrano. « Les étiquettes sont imprimées sur la boîte mais pas sur des papiers. Le filmage du pack baume Relax 6gr est réalisé avec des machines industrielles mais pas avec des sachets artisanaux. Le Baume Relax dégage une odeur de menthe. Or les produits contrefaits n’ont pas d’odeur. Le principe actif évoque un bon résultat mais les produits contrefaits sont très huileux et n’ont aucun effet sur le corps », explique Claude James Razafy, responsable de l’entreprise Netter.

Les sachets de baume Relax surpris à Anosibe ont été reconnus faux, à travers le logo imprimé sur un simple papier. L’enquête est en cours. Les baumes Relax saisis n’ont pas encore été détruits mais feront l’objet d’une enquête. « Nous allons surveiller de près les distributeurs de baume Relax. Les coupables devront payer cinq fois plus la valeur du produit normal. Des mesures administratives sont prises aussi par rapport à cette saisie, comme la fermeture du lieu de vente », souligne Yollandine Nambo­hoe, chef de service de la prévention des fraudes auprès du ministère du Commerce.