Accueil » A la une » Nosy Be – Un ressortissant étranger accusé de viol sur mineure
A la une Faits divers

Nosy Be – Un ressortissant étranger accusé de viol sur mineure

Nosy Be cache de nombreux cas sociaux peu dévoilés.

La maman d’une jeune fille de 13 ans porte plaine contre un ressortissant étranger de 64 ans habitant l’ile aux parfums. Elle l’accuse d’avoir violé sa fille pendant treize mois.

Un fait rarement dénoncé par les victimes. Cette fois-ci, la coupe est pleine pour une mère qui décide de porter plainte contre les abus sexuels qu’aurait subi sa fille de 13 ans. Tout a commencé au mois de mars 2021 quand le « vazaha » dénommé L s’intéresse à la sœur cadette de sa compagne malgache. La petite est invitée chez sa sœur les week-ends. L a d’abord suggéré d’adopter la jeune fille au début, alors qu’elle a encore ses parents, mais les intentions ont changé à fur et à mesure. Quand la petite fille vient dormir en fin de semaine, lui dit d’enlever sa robe pour dormir et a demandé à sa sœur de lui donner des vêtements plus légers.

Ils sont trois à dormir dans le lit de trois places et l’homme de 64 ans commence à la caresser quand sa compagne dort profondément. Les autres fois, les caresses se font plus pressantes et la jeune fille rejoint l’extrême bout du lit pour lui échapper. Mais il est monté direct sur le corps de la jeune fille et celle-ci a crié et pleuré pour que sa sœur se réveille. Le couple déménage à Madirokely et à la demande de la sœur, la jeune fille est toujours invitée le week-end pour l’aider un peu. La fillette a toujours caché les abus qu’elle a subis. Quand la compagne n’est pas là, le présumé coupable ferme portes et volets et abuse de la jeune fille qui ne pouvait plus s’échapper sous son poids et sous sa menace.

Militaire

La fillette n’a pas osé piper mot à sa sœur ni à ses parents. L la menace que si elle le dénonce à qui que ce soit, ce sont les dénonciateurs qui iront en prison car « il est militaire ». Apeurée, la jeune fille a toujours fait semblant de vivre normalement quand elle revient chez ses parents. Pour acheter son silence, lui achète des chaussures, vêtements et téléphones. Les parents ont commencé a douter de quelque chose de pas normal et rouée de questions par sa mère, elle a fini par avouer que l’entreprend des relations sexuelles avec elle à l’insu de sa sœur. À maintes reprises, l’homme la violente avec des sévices sexuels. Elle n’a rien dit car elle avait peur de l’homme qui exerce une forte pression sur elle.

Aidée par les autorités locales et le réseau de protection de l’Enfant, la mère finit par porter plainte. L réfute les accusations et dit ne jamais avoir violé la jeune fille. Il dit que sa compagne est aujourd’hui son ex. En tout cas, l’affaire est montée au parquet du tribunal correctionnel de Nosy Be et le procès de demain apportera plus d’éclaircissements. Beaucoup d’yeux sont rivés sur cette affaire de viol, laquelle n’est pas la seule sur l’ile aux parfums.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter