Accueil » Social » Renforcement de capacités – Séjour de formation en Corée du Sud
Social

Renforcement de capacités – Séjour de formation en Corée du Sud

Court délai. Il est imparti aux fonctionnaires un délai de soumission de candidature jusqu’au 3 mai pour le programme d’apprentissage de la langue et culture
coréennes et jusqu’au 17 mai pour celui de l’approfondissement des statistiques, s’agissant du voyage de formation offert par la Corée du Sud. « Beaucoup de pays proposent des formations gratuites à l’extérieur, mais c’est la première fois que la KOICA ou Agence Coréenne de Coopération Internationale ouvre la possibilité de faire un séjour en Corée du Sud pour les fonctionnaires malgaches », souligne Vonisoa Ramahari­trarivelo, agent au sein du Service des Relations Internationales et des Partenariats au sein du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle.

Le voyage de formation est entièrement pris en charge financièrement par la KOICA et une fois de retour au pays, un rapport de voyage est obligatoire pour les bénéficiaires. Deux fonctionnaires seront finalement sélectionnés parmi les candidats retenus après la soumission de dossier et un entretien individuel.
La connaissance ou la maîtrise de la langue coréenne ne sont pas exigées. Jusque-là, peu de bénéficiaires potentiels ont manifesté leur intérêt par rapport à la proposition. « Il y a la réticence par rapport à la procédure transparente de sélection des formations habituelles à l’étranger. A partir du moment où il y a un entretien individuel exclusif sous l’égide de l’entité offreuse de la bourse, beaucoup reculent. Car sincèrement, beaucoup d’agents publics préfèrent la facilité et plusieurs d’entre eux sont envoyés à l’extérieur par favoritisme », témoigne un fonctionnaire venu déposer son dossier et personnellement convaincu du critère d’excellence attendu de ses éventuels concurrents.

Sélectif
Il s’agit d’une opportunité ouverte aux fonctionnaires aptes à faire preuve d’implication dans la formation. Il n’y a pas d’âge minimal mais savoir s’exprimer en anglais est exigé. « Le formulaire d’inscription est à remplir puis à retourner au sein du ministère concerné par la proposition coréenne. Tout est pris en charge par le pays hôte durant le voyage aller-retour, le séjour, et la formation entière. Les bénéficiaires rendront compte de leur formation à leur retour. S’agissant d’un renforcement de capacités, l’avantage est personnel et intellectuel », précise toujours Vonisoa Ramaharitrarivelo, du Service des Relations Internationales et des Partenariats au sein du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle.

Le dossier de plusieurs pages à remplir porte sur l’état de santé, la position vis-à-vis de la fonction publique , la capacité à rédiger un plan d’action. Le programme axé sur l’approfondissement des statistiques durera 17 jours du 10 au 26 octobre de cette année et celui sur l’apprentissage de la langue et de la culture coréennes durera 28 jours , du 30 juin au 27 juillet.

Les fonctionnaires travaillant dans la diplomatie, dans les finances publiques, dans la santé, dans la population, dans l’éducation et dans l’enseignement
supérieur sont encouragés à soumettre leurs candidatures selon l’orientation de chacun des deux programmes. Selon la KOACI ou Agence Coréenne de Coopération Internationale, les candidatures féminines sont sollicitées.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi