Actualités Politique

Antsohihy – Mahafaly dénonce un complot contre l'État et l'église

Complot. En déplacement à Antsohihy, pour se rendre au chevet de la congrégation religieuse des Capucins, Solonandrasana Olivier Mahafaly, Premier ministre, a réagi sur les actes de banditisme contre des religieux, ces derniers temps.
« Ces faits sont, une première dans les annales et le mode opératoire de chaque acte semble avoir des similarités. Des actes barbares qui visent, systématiquement, les religieux. Il est probable, qu’il y ait des dessous politiques aux événements de ces derniers temps. C’est comme si l’on souhaitit créer un conflit entre l’État et l’église », a déclaré le chef du gouvernement. Dans ce sens, le locataire de Mahazo­arivo a souligné que « le pouvoir collabore et respecte l »église ».
La fréquence des attaques violentes contre des religieux de l’église catholique, notamment, est effectivement, inquiétante. La dernière en date est l’attaque à main armée qui a conduit à la mort d’un prêtre de la communauté religieuse des Capucins, à Antsohihy, dimanche. La Conférence des évêques de Madagascar (CEM), a déjà réagi et condamne les actes de banditisme contre des religieux et elle demande à l’État de renforcer la sécurité, notamment, des sites religieux. Une déclaration faite, au début du mois, en réaction à une autre attaque, de couvent, cette fois-ci, à Antsirabe, où des religieuses ont été victimes de viols et de voies de fait.
En plus de présenter les condoléances étatiques auprès de la congrégation des Capucins et de l’église catholique, le dépla­cement du Premier minis­tre et de
quelques ministres, à Antsohihy, est, aussi, une manière de rassurer et affirmer que l’État est soucieux de la situation. Le chef du gouvernement a, ainsi, donné comme instruction à l’Organe mixte de conception (OMC), local d’accélérer les enquêtes et de présenter au plus vite les responsables à la justice.

Garry Fabrice Ranaivoson