Accueil » A la une » Football – CAN 2021 : Les Barea retombent sur terre
A la une Sport

Football – CAN 2021 : Les Barea retombent sur terre

La sélection malgache n'a plus son destin en main dans ces éliminatoires de la CAN.

4-0 pour l’Éthiopie devant Madagascar, hier à Bahir Dar, durant la cinquième journée. La plus large défaite des Barea depuis la prise de fonction de Nicolas Dupuis.

Débâcle, berezina, boucherie. À chacun son qualificatif pour décrire le match d’hier à Bahir Dar, entre Madagascar et l’Éthiopie. Les Antilopes ont écrasé les Barea sur le score sans appel de 4-0, pour le compte de la cinquième journée des éliminatoires de la CAN.

On avait été prévenu, comme quoi la formation éthiopienne était difficile à manœuvrer chez elle. Mais personne ne s’attendait à ce que la rencontre prenne une telle tournure. Il s’agit de la plus lourde défaite de la sélection malgache depuis l’arrivée de Nicolas Dupuis.

L’Éthiopie était clairement au-dessus , à l’image d’une première mi-temps quasiment à sens unique. Certes, les premières occasions franches sont à mettre au crédit de Voavy Paulin puis de Carolus sur balle arrêtée. Mais derrière, la réponse a été cinglante.

Ahmed a allumé la première étincelle sur une incursion plein axe, avant de remettre le cuir à Gebremi­chael. Après avoir temporisé, l’ailier éthiopien a enclenché une frappe éclair pour ouvrir la marque (19e ). Sur le coup, il a laissé Melvin Adrien sans réaction. Et ce n’était que le début…

Tour à tour, Kedebe (32e ) puis Ahmed (41e ) ont trompé le portier malgache durant ce premier acte cauchemardesque. L’arrière-garde malga­che était littéralement à la rue. À la pause, le match était déjà plié. Nicolas Dupuis a changé son fusil d’épaule en seconde période.

Timides

Il est passé à une formation à trois défenseurs et a procédé à plusieurs changements. Et ce, afin de remettre le pied sur le ballon dans l’entre-jeu et de peser un peu plus devant. Effectivement, les Barea ont pris un léger ascendant.

Cependant, ils n’ont jamais réussi à aller jusqu’au bout. Carolus et Abdallah se sont procurés de bonnes opportunités. Mais se sont montrés trop timides au moment de conclure.

À l’approche du coup de sifflet final, les Barea étaient cramés physiquement. En face, les Antilopes transpiraient à peine. La force de l’habitude avec ces conditions climatique et géographique particulières. Ils ont porté le coup de grâce à cinq minutes du terme, sur une contre-attaque conclue par Bekele (85e). Et c’est ainsi que la rencontre a tourné à la correctionnelle pour la Grande île.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Notre personne n’a jamais regardé de bout en bout un seul match d’une équipe nationale que de nom car relativement  » bâtardisée  » . Nous n’avons jamais cru que cette équipe  » ennuyeuse » irait loin . Absence de fond jeu et une hétérogénéité des lignes criante. Pas de vrai talent qui émerge et qui fait la différence . Cette raclée était prévisible . La personnalité de l’entraîneur pose également problème . Un parachutage par la force des choses AVEC un concours de circonstances aidant . Maintenant on revient sur terre et on réclame des comptes si on veut vraiment avancer . Pour l’instant l’impression c’est que tout est opaque dans le management de l’équipe où les ego des joueurs plafonnent quitte à rendre la gestion des vestiaires  » problématique  » . Pour nous cette équipe ne vaut pas une seule pouce par rapport au club M de Peter SCHNITTGER dans les années 1980 . Rappelons bien qu’il y a moins d’équipes dans les groupes éliminatoires à l’époque . Et surtout l’essor du football devrait désormais reposer sur une politique de formation locale sérieuse avec création de multiples centres . Les vrais pépites du football germeront de là .