Accueil » Social » Fokontany d’Aranta – Un capitaine de bateau confirmé positif à la covid-19
Social

Fokontany d’Aranta – Un capitaine de bateau confirmé positif à la covid-19

Le commandant de la brigade de la Gendarmerie nationale à Mahajanga a confirmé la présence de deux navigants confirmés positifs au coronavirus sur un navire, au large de Mahajanga, la semaine passée. « Le capitaine et son second testés positifs à la covid-19 et sont déjà placés en quarantaine dans le bateau. Ils n’ont pas bougé de l’embarcation et suivent un traitement », confirme le responsable, lundi matin. Le bateau a effectué le trajet Moroni/Comores vers Mahajanga et a été intercepté.

Le chef du fokontany d’Aranta a aussi confirmé les révélations des membres du fokonolona en début de semaine concernant la présence d’étrangers douteux. « Nous les avions aperçus dans la nuit, la semaine dernière, avec des sacs à dos ou sacs de voyage. Leurs vêtements étaient mouillés et ils avaient les pieds pleins de boue, comme s’ils venaient de sortir de la mer. Il s’agissait d’étrangers et non de résidents locaux, de grande stature et la couleur de leur peau est noire », confirme le témoin.

Face à cela, depuis mardi, la brigade d’intervention spéciale et la brigade multi-missions dirigées par les Forces armées sont déjà en faction à Mahajanga, après la déclaration du président de la République, samedi. Ils assurent la surveillance côtière et la détection de la présence de bateaux clandestins autour des côtes de Mahajanga. Une vedette acheminée spécialement d’Antsiranana se chargera de la tâche et patrouillera. Les missions de ces brigades concernent la lutte contre le coronavirus sinon du variant à Mahajanga. Ils s’occuperont aussi des consultations à domicile de malades de la Covid ou au siège de la brigade pour ceux qui en ont besoin.

La Direction de la Promo­tion de la santé et la responsable de communication au sein du CRCO de Boeny ont affirmé que le nouveau covid variant est bel et bien présent à Mahajanga. « Le taux de positivité est sensiblement en hausse à Mahajanga et surtout celui des cas sous forme grave. cette nouvelle variante est très dangereuse. Le taux de mortalité est plus élevé. Les mesures prises consistent à briser la chaîne de transmission, c’est pourquoi il faut respecter les gestes barrières et la distanciation physique et sociale », avertit la responsable.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter