Régions

Antsirabe – Pénurie de masque et de gel désinfectant

Le stock de masques des pharmacies d’Antsirabe est épuisé.

Rupture de stocks dans toutes les pharmacies et même dans les grandes surfaces vendant du gel désinfectant. Depuis samedi dernier, les habitants d’Antsirabe se sont, en effet, rués dans toutes les officines pour s’approvisionner en produits nécessaires contre le coronavirus.

« Les caches-bouches ont été épuisés avant midi, bien que nous avions limité le nombre d’achat par personne », a précisé une vendeuse. Celle-ci a affirmé que, outre les produits de prévention, les gens avaient également acheté de la vitamine C, des antibiotiques, des huiles essentielles, en particulier. « Les vitamines C de la gamme M sont également épuisées et il ne reste plus que celles des gammes supérieures qui sont beaucoup plus chères », a-t-elle noté. Cependant, elle a assuré que les autres médicaments étaient encore disponibles et que le stock peut encore tenir pendant quelques mois.

Voulant rassurer la population sur cette pénurie de masques, le docteur Mamitina Pierre Rabenirina, directeur régional de la Santé publique du Vakinankaratra, ne cesse de sensibiliser la population, par l’intermédiaire des radios locales, sur la conduite à mener dans la prévention du coronavirus en insistant sur le lavage des mains avec du savon, le respect d’un mètre de distance avec une personne fébrile ou qui tousse, ainsi que la couverture de la bouche et du nez avec le coude lorsque l’on tousse ou éternue, et l’interdiction de toucher les yeux, le nez ou la bouche avec la main. « Moi-même, je ne porte pas de cache-bouche car je respecte ces règles », a-t-il affirmé en expliquant que le port de masque n’est obligatoire que pour les malades et ceux qui présentent les symptômes de la pandémie, ainsi que pour les personnes venant des zones à risques afin d’éviter la contamination.

Suite à cette rupture de stock, la spéculation sur le masque et le gel désinfectant faits maison a gagné du terrain, depuis le début de la semaine. Écoulé entre 3 000 et 5 000 ariary, le cache bouche génère un nouveau business pour les couturières du grand marché d’Asabotsy. Le gel désinfectant fait maison se vend en ligne, dont le prix constitue une surprise pour les intéressés qui ne pourront le découvrir qu’à partir d’un message privé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter