Magazine Régions

Santé – La région Boeny sensibilisée contre le coronavirus

Le CHU de Mahavoky-atsimo accueillerait les éventuels malades du coronavirus de Mahajanga.

Le Comité de vigilance de la lutte contre les épidémies dans la région Boeny est fonctionnel et opérationnel depuis quelques semaines. Une réunion hebdomadaire se tient dans la salle de réunion du Centre de documentation du siège de la direction régionale de la Santé à Mahabibo. Le partage d’informations sur la situation mondiale du coronavirus est le point d’orgue de ces séances de travail, suivi d’échanges sur les dispositions à prendre et les actions à mener.

Vendredi, l’opération de nettoyage ou « tagnamaro » a eu lieu au Centre hospitalier universitaire de Maha­voky-atsimo, site choisi comme centre de mise en quarantaine, si par malheur le virus se déclare à Mahajanga. Les étudiants de l’INSPAM, les autorités dirigées par le préfet de Mahajanga, le directeur et le personnel du CHU de Mahavoky-atsimo, les forces de l’ordre et les sapeurs-pompiers de la commune urbaine de Mahajanga ont participé à l’assainissement.

Les portes d’entrée potentielle du virus, comme l’aéroport international d’Amborovy et le port de Mahajanga, sont sous contrôle permanent. D’après le directeur régional de la santé de Boeny, le Dr Rivomalala Rakotonavalona, « l’Asecna et l’Adema disposent d’une ambulance pour le transport des malades. La fosse commune et le cimetière ont fait l’objet de préparatifs en cas de décès ».

Le service phytosanitaire au niveau de l’aéroport devra surtout se préparer à la désinfection des produits à importer. Notons enfin que des actions de sensibilisation sont effectuées sur les ondes et chaînes audiovisuelles de Mahajanga afin de préparer la population au pire.