Faits divers

RN4 – Manerinerina : Deux morts dans un accident

Accident mortel. Une Mercedes Sprinter opérant la ligne Ambanja-Antananarivo s’est retrouvé sur le flanc, stoppé par un talus, dimanche sur la RN4, à Ambatomitsangana Manerinerina. Un passager est mort sur le coup, tandis qu’un autre, durant son évacuation vers l’hôpital d’Ankazobe. Treize blessés, dont des femmes, ont également été déplorés.

La gendarmerie a été alertée vers 13h45 et a volé au secours des victimes. Si l’on s’en tient à ses explications, le taxi-brousse aurait été lâché par ses freins. Il roulait depuis le Nord vers la capitale quand le drame s’est produit. Au terme de sa course effrénée, il s’est renversé, puis immobilisé sur le côté droit. « S’il n’a pas été arrêté par le talus, les conséquences auraient encore été plus graves. D’ailleurs, un ravin se trouve sur l’autre côté de la chaussée », explique un gendarme du poste avancé de Manerinerina au téléphone. Les dégâts matériels ont été très importants.

Après avoir été retirés du véhicule, les blessés, tous des adultes, ont rapidement été conduits à l’hôpital d’Ankazobe. Le passager décédé en chemin, lors de l’évacuation, a gravement été touché sur la partie du cou. « A première vue, il avait subi un traumatisme interne puisqu’il ne portait pas beaucoup de plaies ouvertes », relate un urgentiste qui n’a pas pu fournir davantage de détails.

« Certains blessés sont déjà sortis de l’hôpital aujourd’hui (ndlr : hier). Mais il y en a ceux qui s’y trouvent encore soignés. Le premier corps a été récupéré par sa famille depuis Ambanja et l’autre vient de quitter la morgue à 2h du matin, transporté à Antananarivo », précise la gendarmerie.

La Mercedes endommagée a vite été dégagée du lieu de l’accident par son propriétaire, d’après toujours les informations rapportées par la gendarmerie. Son chauffeur a, par contre, été retenu en garde-à-vue pour être mis en examen. Il sera traduit au Parquet, au plus tard, demain. « Son enquête est déjà en cours. Pour le moment, j’ignore les places sur lesquelles se sont assis les deux défunts. C’est à travers son interrogatoire qu’on va savoir toutes ces précisions là », souligne un gendarme chargé de l’enquête du conducteur du Sprinter.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter