A la une Social

Plaine d’Anatananarivo – La menace de danger imminent levée

Dans le fokontany Atandrokomby, quatre-vingt familles seront à évacuer en cas de danger.

Le niveau de l’eau a considérablement  baissé  pour les trois rivières concernées. Toutefois, certains habitants sont encore sur leurs gardes pour se préparer en cas d’alerte.  

Menace écartée. Hier à 15 heures, le niveau de l’eau a pratiquement diminué  au niveau des points  où le danger imminent a été annoncé dimanche. La menace de crue est écartée pour  les quinze communes, dont la commune d’Anosizato Andrefana. C’est le cas pour la rivière de l’Ikopa, où son niveau a baissé à partir de 0,05m en huit heures à l’échelle d’Antelomita et elle continuera à baisser dans les prochaines  douze heures. A l’échelle Ambohimanambola, le niveau de l’Ikopa est de 2,23m et dans un certain laps de temps, le niveau de l’eau a diminué. Même cas à Anosizato, où le niveau a baissé de 0,10m en 8 heures et continuera de baisser durant les prochaines heures, la côte vigilance dans cette station qui est de 3m. Pour la rivière Sisaony, à Andramasina, le niveau de la Sisaony est de 1,04m, le niveau a baissé de 0, 11m en huit heures. A l’échelle d’Ampitatafika, le niveau de la Sisaony est de 2,29m contre 3m, le dimanche à 17 heures. La cote vigilance de menace de danger à cette station est de 2,50m, ce qui n’est pas atteint pour le moment.  Toutefois, à Bevomanga, la crue est encore à craindre dans les prochaines douze heures. Son niveau est de 3,04m, hier.

Sur le qui-vive

Quand bien même, le niveau de l’eau a diminué hier et par rapport à la montée  des eaux du  dimanche, la vigilance est toujours maintenue pour  les riverains, notamment dans les secteurs les plus concernés. Surtout que la précipitation est encore prévue, ce mercredi  jusqu’à ce jeudi, d’après les prévisions météorologiques, hier.  Pour ceux qui habitent près de la rive, ils se préparent  à l’évacuation en cas de danger. « Dimanche dans l’après-midi, l’eau commence à rentrer dans notre maison, Dans la mesure où l’eau montera à nouveau ma famille et moi devront évacuer le lieu pour rejoindre ma mère, dans un abri plus sûr » explique Léonie, une mère de famille vivant dans le fokontany Antandrokomby, dans la commune Anosizato Andrefana. Dans ce fokontany, les riverains sont sur le qui vive depuis ce dimanche. « Pour l’instant le niveau de l’eau connait une légère baisse. Dans le cas où il continuerait à  pleuvoir, on devrait évacuer plus de quatre-vingt familles qui habitent  tout près du danger », indique Arimalala Rasoarinaina, Président du fokontany Antandrokomby