Accueil » Social » Antananarivo – Des maisons s’effondrent
Social

Antananarivo – Des maisons s’effondrent

La circulation est complètement coupée à Soanierana où la chaussée s’est affaissée.

La pluie a encore fait des dégâts à Antananarivo, ce weekend. Sept personnes habitant la colline de Manja­ka­miadana ont échappé à la mort, dans l’après-midi du samedi. Pendant que la pluie arrosait la ville d’Anta­na­narivo, le terrain glissait dans le fokontany de Manja­ka­miadana vers 16 heures 30, rasant une case d’habitation dans le quartier d’Ambandrika. « Le glissement a été accompagné de rocher. Fort heureusement, il faisait encore jour lorsque l’accident s’est produit, les locataires de la petite maison ont pu s’en sortir sans égratignure », rapporte Léonie Razafi­mamonjy, chef du fokontany Manjaka­miadana, hier.
Trois familles composées de dix-huit personnes ont été déplacées sur cette colline classée zone rouge au glissement de terrain et à l’éboulement de rocher, après cet accident. « À titre préventif, les deux familles voisines de la victime du glissement de terrain ont été déplacées, de crainte que l’accident ne se reproduise. Une route pavée à Ambavahadimitafo, qui est dans un état lamentable, évacue l’eau de pluie directement sur le lieu de l’accident », rajoute la source. Le fokontany ne dispose pas de site d’hébergement, les sinistrés ont rejoint leur famille. Une autre maison s’est effondrée à Ankadifotsy, dans la nuit du vendredi au samedi.
À Soanierana, une partie de la chaussée en pavé s’est affaissée. « Nous sommes intervenus pour couper un arbre qui a failli toucher une maison, après l’affaissement de la chaussée », indique une source auprès des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna. Dame pluie sera encore au rendez-vous sur une grande partie de Mada­gascar, dont Antananarivo, en ce début de semaine. D’autres dégâts risquent encore de se produire.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • C’est ce qui arrive lorsqu’il non pas l’autorisation de construire mais continue quand même ou encore lorsqu’ils sont pressé de juste construire! Que du courage

Voir aussi