Accueil » Economie » PROJET MINIER DE RANOBE – Le maire d’Ankilimalinike soutient base Toliara
Economie

PROJET MINIER DE RANOBE – Le maire d’Ankilimalinike soutient base Toliara

MahatoroLongin-MaireAnkilimalinike2.

Longin Mahatoro gère une des cinq communes touchées directement par le projet d’extraction d’ilménite de Ranobe, dans le district de Toliara II. Il appuie la demande de réouverture de la compagnie Base Toliara, à l’instar d’une quarantaine de chefs de fokontany se disant favorables au projet et qui ont déclaré officiellement leur position. Des projets sociaux, financés et entrepris par la compagnie minière avaient déjà été entamés pour le développement de ces communes touchées par son exploitation. Ces travaux, qui avaient mis ces localités sur la voie du développement, ont cependant été mis à l’arrêt avec la suspension du projet Base Toliara, que l’Etat avait décidé en 2019. « Il est désormais temps de rouvrir ce projet », lance Longin Mahatoro, l’élu d’Ankilimalinike. « L’État devra se soucier de l’intérêt général, plutôt que de l’intérêt particulier de personnes qui n’habitent même pas dans les communes touchées par l’exploitation de Base Toliara» dit-il. Le maire se dit persuadé que si ce projet reprend, plusieurs travaux que la commune ne peut pas assurer avec les maigres subventions qui lui sont versées vont être entrepris. Il s’appuie sur les redevances et ristournes que cette compagnie va verser. Les emplois générés par ce projet règleront également l’insécurité sur place et fourniront des activités génératrices de revenus pour la population. Dans tous les cas, l’Etat devra trouver des solutions pour régler les problèmes cités dans la commune d’Ankilimalinike, selon le maire Longin Mahatoro. « Que l’Etat apporte d’autres alternatives en urgence s’il n’envisage pas de débloquer la situation de Base Toliara. Car à l’heure actuelle, c’est sur ce projet que repose notre espoir de développement », réitère l’élu d’Ankilimalinike.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter