Accueil » Economie » COMMERCE EXTÉRIEUR – Le litchi malgache encore sur le marché européen
Economie

COMMERCE EXTÉRIEUR – Le litchi malgache encore sur le marché européen

Le litchi malgache se vent bien sur. le teritoire français.

La vente de litchi de Madagascar va au-delà de ce qui a été prévu par le calendrier sur le marché européen. Par des prix compétitifs et à cause des défaillances des concurrents, une aubaine inattendue s’est produite.

Une surprise plutôt agréable. Et juteuse. Si le litchi de Madagascar est très attendu sur les bonnes tables européennes pour les fêtes de fin d’année, les exportations, cette fois-ci jouent les temps additionnels. « Les ventes sur le marché européen se poursuivent pour le litchi malgache » selon la dernière lettre du litchi du Centre de technique horticole de Tamatave, CTHT. Pour la campagne 2022-2023, concernant la semaine du 2 au 6 janvier 2023, il est indiqué que les premiers conteneurs venus de Madagascar vers l’Europe, permettant de continuer la commercialisation de nos produits sur le vieux continent jusqu’en semaine trois de l’année 2023 ont été réceptionnés”. Deux nouvelles expéditions ont été réalisées depuis le début de l’année. Toujours selon la lettre du CTHT, une cargaison de 400 tonnes a quitté le port de Toamasina durant la première semaine de ce mois de janvier et une autre une semaine plus tard.
Le CTHT se félicite de cette prolongation inattendue. « Le litchi malgache se vend bien. Sur le territoire français, fin décembre. Il domine de façon incontestable le marché ». Pour deux raisons au moins. « Les prix attractifs affichés du litchi malgache représentent un atout de taille devant les produits sud-africains et mozambicains, poursuit la lettre du CTHT. L’Afrique du Sud, principal concurrent de la Grande Île pour le litchi-navire, acheminé par bateau, fait face à des déboires majeurs. Il a été dénoté des problèmes qualitatifs sur quelques lots d’Afrique du Sud qui entravent certaines ventes et ternissent l’image de marque de l’origine », précise la missive. Ces « pourritures » profitent aux produits de Madagascar sur un marché très stricte.

Accueil positif

Cette performance a été prévisible dès le début de campagne. Le CTHT avait annoncé en novembre 2022 un climat propice « favorable à une production de masse disponible simultanément ». Dès les premières semaines après le débarquement des litchis malgaches, le CTHT signale « l’accueil positif ». En outre, la grande distribution française avec ses promotions a soutenu les ventes.
Des résultats plus mitigés sont enregistrés pour le litchi-avion (livré par avion). Le marché de ce produit a été marqué par « l’excès de livraisons, principalement de la Réunion, qui a plongé le marché dans une situation de sur-approvisionnement », prescrit la lettre du CTHT. Un problème qui ne devrait impacter que faiblement les ventes globales vu l’inconséquence des quantités transportées par avion, un total de 95 tonnes à la 51ème semaine contre les plus de 10 000 tonnes d’exportations annuelles. Le ministère de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation, et ses ramifications régionales, a beaucoup contribué à cette belle réussite. Par un suivi strict et continu du respect des prix le long de la chaîne des valeurs du litchi. Du concret, au-delà des polémiques stériles et contre-productives des uns et des autres.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter