Accueil » Social » BILAN CHENESO – Sept décès enregistrés par le BNGRC
Social

BILAN CHENESO – Sept décès enregistrés par le BNGRC

Le Directeur général du BNGRC, Général Elack Olivier Andriakaja, préconise la vigilance aux inondations même après la passage de Cheneso.

Alors que le dernier bilan d’avant-hier enregistre trois décès, le nombre de personnes ayant perdu la vie durant Cheneso passe à sept dans le bilan du BNGRC en date du 24 janvier.Les quatres nouveaux décès sont survenus dans le fokontany Tanetilava, district Mampikony, région Sofia. Un homme a été confirmé mort après avoir été emporté par l’eau au niveau de la région Analanjirofo, district Vavatenina. Dans la région Vatovavy, une femme est morte après l’écroulement de sa maison dans le fokontany Kianjavato. Dans la région Betsiboka, un élève en T3 de l’EPP Ambodiketsa Sud a perdu la vie suite à l’écroulement de sa maison.
Le BNGRC fait état de treize personnes disparues lors des intempéries. Dans le district de Port Bergé, le directeur de l’EPP Ambohibary reste introuvable malgré les recherches menées. Dans le district de Marolambo dans la région Atsinana, une mère et son enfant ont été emportés par l’eau. Dans le district de Kandreho et après avoir été introuvable depuis le 21 janvier dans la région Betsiboka, le jeune homme de 23 ans est retouvé sans vie dans le Vinany de la rivière Menavava. La région d’Analamanga n’a pas été épargnée, puisque dans le district de Manjakandriana, fokontany Ambohitrony, l’homme de 31 ans est encore introuvable jusqu’à hier.

Des routes détruites

Par ailleurs, les pertes matérielles sont également à déplorer. Près de trente et un mille personnes sont sinistrées. Elles sont réparties sur huit mille cinq cent quarante-six ménages. Le nombre de cases inondées a presque doublé puisqu’il avoisine les dix mille lors du dernier bilan du BNGRC. Les cases détruites sont au nombre de cinq cents. Les sites d’hébergement sont actuellement au nombre de cinquante-cinq.Par ailleurs,le ministère des Travaux publics fait état de plusieurs routes coupées. Dans la région Bestiboka, la RNP4 dont le PK 378+00, un affaissement de la route a été signalé,le rétablissement est en cours.
Dans la région Boeny, quatre tronçons ont été enregistrés comme coupées, deux d’entre elles sont rétablies. Au niveau de la RNP6 Ambondromamy-Antsohihy, quatre points sont également touchés. Il s’agit du PK31 et PK32, radier Mahajamba, PK93 Tsangambato, PK100+110 à Antanetilava et PK234 à Anjiamangirana. Le RNT Katsepy entre Mahatsinjo et Soalala ou encore la RN4 vers Tsaratanana sont coupées dues à l’augmentation du niveau de l’eau. Un appel à la vigilance est annoncé auprès de la région Matsiatra Ambony, puisque seulement une partie de la route située au PK430+100 est circulable à cause d’un grand trou qui s’est formé. Le rétablissement des routes coupées ou impraticables est urgent, selon le DG du BNGRC, lors d’une conférence de presse avec les journalistes hier, afin de pouvoir faciliter l’acheminement des aides auprès des localités les plus affectées.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter