Accueil » Régions » ANTSIRANANA – Création d’opportunités pour l’emploi des jeunes
Régions

ANTSIRANANA – Création d’opportunités pour l’emploi des jeunes

Coupe du gâteau par les apprenants.

Après les jeunes vulnérables, marginalisés , défavorisés, et les étudiants, tous exposés à des risques particuliers, c’est au tour de ceux qui sont issus des églises chrétiennes et des mosquées de la ville, sans distinction, de bénéficier maintenant de la formation gratuite en cuisine , pâtisserie, coupe et couture, initiée par Gishlaine Jaotoly, présidente de l’association « Viavy Vognono » et opérateur économique connu localement dans les secteurs agriculture et environnement.
La formation vise à renforcer l’autonomisation des jeunes hommes et femmes, et la préparation à l’emploi à travers le développement de leurs compétences, la création d’opportunités pour l’emploi et en garantissant que la création d’emplois soit prise en compte par les politiques de développement.
À cause de la conjoncture économique actuelle, ces jeunes sont confrontés à des problèmes particuliers pour accéder au marché du travail. Pourtant, l’émancipation économique par le biais d’emplois de qualité et d’un travail productif peut les aider à devenir de précieux agents du changement et à canaliser leur énergie au service de la création d’un monde meilleur.
Ceux qui ont un emploi occupent souvent des postes de mauvaise qualité et mal rémunérés.

Seconde chance

Le projet vise donc à renforcer les capacités de fournir des services innovants et à valeur ajoutée, en mettant l’accent notamment sur la préparation à l’emploi, l’acquisition des compétences fondamentales et le développement des coopératives pour les jeunes marginalisés et vulnérables.
Pour participer à cette formation gratuite, tous les profils sont les bienvenus. Elle doit avant tout donner une seconde chance à ceux qui sont passionnés de cuisine, de pâtisserie, de coupe et couture ainsi que la fabrication de savons d’une manière artisanale. Ces jeunes n’ont pas les moyens de payer les frais de scolarité dans les différents centres de formation, mais ont plutôt la passion d’apprendre et de promouvoir le secteur.
La semaine dernière, vingt-quatre jeunes de l’église luthérienne, regroupés sous la bannière d’une promotion baptisée « Mafoaka», ont fini leur formation de trois mois en cuisine et pâtisserie ainsi qu’en coupe et couture . Des certificats ont été remis à ceux qui ont terminé jusqu’au bout et ont réussi l’examen.
« Cette formation gratuite a été faite pour encourager ces jeunes, qui n’ont pas pu aller au bout de leur cursus scolaire, à créer des emplois et à prendre soin de leurs familles. Malheureusement, ils étaient nombreux au début, mais beaucoup sont aussi partis petit à petit, qui n’ont pas pu atteindre l’objectif final » a expliqué la fondatrice du projet.
A cet effet , la formation est courte, mais essentiellement basée sur la pratique, avec douze semaines de théorie et pratique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter