Accueil » Social » Dégâts cycloniques – Les sites d’hébergement saturés
Social

Dégâts cycloniques – Les sites d’hébergement saturés

Le nombre de sinistrés augmente de jour en jour dans la capitale. Alors que le bilan du 23 janvier indique quarante-huit mille sinistrés, le nombre de personnes sinistrées et déplacées connaît une hausse considérable en seulement une journée. Dans la capitale et ses environs, cinquante-huit mille sinistrés sont répartis dans plus d’une cinquantaine de sites d’hébergement.

Ceux-ci manquent de place pour la situation actuelle. Dans la région Analamanga, on compte près de treize mille ménages touchés par des dégâts matériels. Les familles déplacées ou ayant des maisons détruites pendant les intempéries vont vers les sites d’hébergement. Ces derniers commencent à saturer. À Anosizato Andrefana, deux sites, les salles de classe de l’EPP Antandrokomby et du CEG Antandrokomby, reçoivent des sinistrés depuis mercredi.

En quelques jours, le nombre de victimes ayant doublé, le fokontany a été contraint d’ouvrir d’autres sites pour accueillir d’autres sinistrés. Dans le fokontany de Tanjombato Ankaditoho Anosimahavelona, les sinistrés s’abritent dans les écoles le temps que le niveau de l’eau diminue.

Le BNGRC fait état de trente-quatre décès, dans les régions Alaotra Mangoro, Analamanga, Atsinanana, Boeny, Matsiatra Ambony et Sofia. Le bilan est lourd avec soixante-trois milles sinistrés pour le 24 janvier dernier. Les sinistrés ont été recensés auprès de treize mille ménages. Trente-six-mille sont déplacés.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter